ID

Rwanda

Les Voix d’Élise : entendre la voix des disparus et des survivantes

3 Jan 2022 | PAR La rédaction
Dans le Rwanda de l’après-génocide, quelque vingt ans plus tard, retrouver le corps des siens demeure la preuve tangible de leur mort. Il ne reste parfois qu’un vêtement, une robe jaune tachée de sang, des ossements...
Dans le Rwanda de l’après-génocide, quelque vingt ans plus tard, retrouver le corps des siens demeure la preuve tangible de leur mort. Il ne reste parfois qu’un vêtement, une robe jaune tachée de sang, des ossements...

Se déplaçant sur le chemin accidenté qui conduit à la reconstruction de l’édifice psychique, Élise Rida Musomandera donne à entendre la voix des disparus et celle des survivantes ; la voix des enfants auxquels on a ordonné d’aller « là où la mort les attend » ; la voix des femmes violées et celle des enfants éperdus nés du viol. Elle est leur porte-parole. Elle les accueille et leur offre l’hospitalité de son écriture, et aux morts elle accorde une sépulture textuelle.
Bref un livre fort sur la résilience et le souvenir.  
Sociologue de formation, Élise Rida Musomandera est auteure de livres pour enfants. Fondatrice d’une organisation qui vient en aide aux femmes vivant dans la précarité, elle organise également des ateliers d’écriture et de lecture pour que les plus jeunes se familiarisent avec le livre.

« Les Voix d’Élise : Souvenirs obsédants » d’Élise Rida Musomandera, chez Les Éditions du Panthéon, Paris, 136 pages, 12, 90 euros.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Rwanda

Les Voix d’Élise : entendre la voix des disparus et des survivantes

Se déplaçant sur le chemin accidenté qui conduit à la reconstruction de l’édifice psychique, Élise Rida Musomandera donne à entendre la voix des disparus et celle des survivantes ; la voix des enfants auxquels on a ordonné d’aller « là où la mort les attend » ; la voix des femmes violées et celle des enfants éperdus nés du viol. Elle est leur porte-parole. Elle les accueille et ...