ID

Monde

L’esprit de gratitude au quotidien

1 nov 2015 | PAR Olivier Malabiau | N°297
La gratitude ne demeure pas une forme de soumission ou de dévalorisation de sa propre contribution à une action ou un événement, mais plutôt une attitude favorable face à la vie, un esprit de gratitude intégré comme trait de personnalité. - icetray@stocklib
Un thème complémentaire à celui traité sur la bienveillance, la gratitude demeure un levier intéressant à travailler pour décupler sa motivation et celle de ses collaborateurs, à condition de bien savoir l’utiliser dans ses relations.

En général, on éprouve de la gratitude devant la constatation d’une émotion agréable, déclenchée par l’action d’autrui. Le bien-être qui en découle est proportionnellement intense à la gratitude exprimée. Dérivée du latin « gratia », la faveur, la gratitude revêt un état d’esprit ou un sentiment de reconnaissance envers une personne qui nous a procuré un bienfait ou un service et qui nous incite à offrir quelque chose en retour.

Attention ! La gratitude ne demeure pas une forme de soumission ou de dévalorisation de sa propre contribution à une action ou un événement, mais plutôt une attitude favorable face à la vie, un esprit de gratitude intégré comme trait de personnalité.

Il est rare de détecter ce petit mécanisme tout simple dans les entreprises, du fait du stress et des contraintes que subissent les managers. Et pourtant, il apporte bien des satisfactions dont celle de pouvoir être reconnue comme une personne douée de capacités sociales et relationnelles.

Si les managers savent manier un esprit de reconnaissance, ils savent également déployer des élans de gratitude. La différence repose sur le fait que la reconnaissance impose de ne pas oublier son bienfaiteur, pouvant se traduire par un « merci », alors que la gratitude est plutôt une propension à se sentir obligé auprès de celui qui nous a fait du bien. Faible nuance distinctive mais devant être soulignée.

Tous ceux qui montrent des élans de gratitude détiennent davantage d’optimisme, de joie, d’énergie, de serviabilité et d’empathie. Selon Sonja Lyu Bomirsky, de l’université de Californie, plus une personne a un niveau élevé de gratitude, moins elle présente de symptômes anxieux et dépressifs, de sentiments de solitude, d’envie ou de frustration. De plus, d’après diverses études réalisées par Robert Emmons, de l’université de Californie, et Michael McCullough, de l’université de Miami, le fait de remercier quelqu’un aurait une tendance à rendre plus « heureux ». L’esprit de gratitude demeure l’un des traits de personnalité les plus liés au bien-être psychologique.

COMMENT ÊTRE PLUS EN GRATITUDE ?

Cette posture n’entraîne pas seulement des bienfaits pour soi, mais surtout pour ceux vers qui la gratitude se tourne. En effet, elle décuple leur motivation et leur confiance en soi. Lorsqu’un client ou votre hiérarchie vous gratifie de ses compliments, reconnaissez le sentiment favorable suscité en vous ! Vous l’avez bien compris, cette posture demeure un diffuseur de satisfaction, à condition qu’elle soit sincère et non mécanique. Mais comment être plus en gratitude ? D’une part, d’après Sonja Lyu Bomirsky, une méthode efficace qui fait l’unanimité consiste à consigner par écrit les événements positifs qui nous arrivent en terme de développement du bien-être physique et psychologique. L’exercice reste plus percutant lorsqu’il est pratiqué le soir en veillant bien à expliquer l’aspect positif du fait énoncé. Pourquoi ne pas tenir un journal de bord en inscrivant, avant de quitter son travail, les trois faits favorables qui se sont déroulés pendant sa journée, un excellent moyen de conserver sa motivation et de mettre en lumière ses progrès personnels. Il suffit simplement d’inscrire les sources de sa satisfaction et les facteurs qui  poussent à se ressentir redevable.

MIEUX EXPLORER LES TERRES DE LA SENSIBILITÉ

L’un des ingrédients pour améliorer son esprit de gratitude consiste aussi à développer sa capacité d’attention. En effet, l’attention portée sur le moment présent reste une condition préalable au sentiment de gratitude, car impossible d’être reconnaissant pour quelque chose qu’on n’a pas remarqué. Ainsi, l’attention et la vigilance nous convient à explorer les terres de la sensibilité, cette faculté de mettre nos sens en éveil afin de mieux appréhender le monde extérieur et d’apprendre sur soi. En prenant conscience de la valeur de ses collaborateurs, de leurs attitudes et actions, avec la volonté de déployer bienveillance et satisfaction pour chacun, il est d’autant plus aisé de développer son esprit de gratitude.

Enfin, pour décupler cette posture, il a été prouvé par des études qu’il fallait des « partenaires gratifiants ». Un encouragement mutuel favorise la performance et l’amélioration des pratiques. C’est ainsi que se déploie un sentiment de contagion émotionnelle. La gratitude irradie plus facilement lorsqu’un véritable esprit d’équipe se crée et que les managers font tout pour l’entretenir.

En ces moments où les tensions et risques psychosociaux se multiplient dans les entreprises, du fait des pressions économiques, il est bon de se pencher sur cette posture totalement sans frais, exonérée de taxes et renouvelable à volonté. Vous n’imaginez pas tout ce que l’esprit de gratitude peut générer en vous et autour de vous ! 

  • Olivier Malabiau

    Ce consultant indépendant basé dans l’océan Indien est détenteur d'une maîtrise de sciences de gestion, mais s’est spécialisé dans la formation et la gestion des ressources humaines. Une expérience de vingt-cinq ans dans ce domaine, menée chez Casino, Mac Donald's, Carrefour, le groupe bancaire BPCE et le groupe malgache Siproma, l'ont conduit à croire fermement que la motivation des salariés et leur développement personnel demeurent des paramètres déterminants pour l'expansion économique des entreprises.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

L’esprit de gratitude au quotidien

En général, on éprouve de la gratitude devant la constatation d’une émotion agréable, déclenchée par l’action d’autrui. Le bien-être qui en découle est proportionnellement intense à la gratitude exprimée. Dérivée du latin « gratia », la faveur, la gratitude revêt un état d’esprit ou un sentiment de reconnaissance envers une personne qui nous a procuré un bienfait ou un se...