Edito

France

L’EXPLOSION DES PARTIS POLITIQUES

28 mar 2017 | PAR Alain Foulon


La France vit actuellement une situation inédite. Pour la première fois, il est possible qu’aucun des grands partis politiques, traditionnellement au pouvoir, ne parvienne au second tour de l’élection présidentielle. L’instauration des Primaires, selon un modèle américain qui ne correspond pas à l’esprit de la Ve République, pourrait donc avoir un effet contraire à celui qui était recherché, c’est-à-dire le renforcement du pouvoir des partis. La première victime semble être le Parti socialiste et ce n’est que « justice » puisque c’est le premier à avoir instauré la formule des Primaires. On voit en effet des ténors socialistes, dont certains sont en poste au gouvernement, soutenir ouvertement Emmanuel Macron et désavouer ainsi le vote de leurs militants. Une situation qu’on retrouve à La Réunion et l’on se dit que les « rats quittent le navire » pour aller à la « soupe Macron ». Ce dernier, pur produit marketing sponsorisé par François Hollande, représente un néant politique derrière son langage de technocrate. Quand il a fini de parler, on se demande encore ce qu’il a voulu dire. Est-ce que le packaging affriolant suffira à convaincre les électeurs ? La question reste posée. Mais ils seront forcément déçus quand ils découvriront le produit derrière le packaging. Le problème, c’est que cette déception arrivera peut-être après l’élection quand ils comprendront qu’ils sont repartis pour cinq années d’Hollande. L’explosion du parti socialiste se confirmera alors et il faut s’attendre à celle des Républicains dont certains ne cachent pas leur envie de goûter à la « soupe Macron ». Finalement, l’escroquerie intellectuelle aux couleurs de Macron permettra peut-être de reconfigurer complètement l’échiquier politique. À quelque chose malheur est bon…

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

France

L’EXPLOSION DES PARTIS POLITIQUES

 La France vit actuellement une situation inédite. Pour la première fois, il est possible qu’aucun des grands partis politiques, traditionnellement au pouvoir, ne parvienne au second tour de l’élection présidentielle. L’instauration des Primaires, selon un modèle américain qui ne correspond pas à l’esprit de la Ve République, pourrait donc avoir un effet contraire à celui qui ...