Green

Madagascar

L’île Sainte-Marie s’oriente vers le développement durable

1 mai 2018 | PAR La rédaction | N°329
Le maire de la communauté urbaine de Sainte-Marie, Crophe Beassou, debout au milieu de la pirogue, expliquant le projet de gestion de la mangrove. DR

Dans le cadre du projet de la Commission de l’océan Indien sur la gestion durable des zones côtières (GDZCOI), l’île Sainte-Marie a été identifiée comme un des trois sites pilotes pour l’application de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) de la région. Il s’agit d’adopter une approche globale du développement durable du territoire, des crêtes aux récifs. Le projet a pu compter sur la forte implication des autorités locales, notamment du maire Crophe Beassou qui s’est personnellement engagé dans la création d’une plate-forme locale de GIZC.
Avec le soutien technique du Groupe de recherche et d'échange technologique (Gret), une organisation non-gouvernementale internationale de développement, le GDZCOI a également subventionné un total de 22 projets de conservation des écosystèmes ou d’activités génératrices de revenus. Ils portent entre autres sur des microprojets de gestion des déchets sur l’île-aux-Nattes, de production de vanille dans l’est de l’île ainsi que sur la valorisation de 150 hectares de mangrove et d’une forêt côtière située à la baie d’Ampanihy.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

L’île Sainte-Marie s’oriente vers le développement durable

Dans le cadre du projet de la Commission de l’océan Indien sur la gestion durable des zones côtières (GDZCOI), l’île Sainte-Marie a été identifiée comme un des trois sites pilotes pour l’application de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) de la région. Il s’agit d’adopter une approche globale du développement durable du territoire, des crêtes aux récifs. Le proje...