ID

Madagascar

L’Inde veut doper les échanges avec la Grande Île

1 juil 2018 | PAR La rédaction | N°331

L’empreinte indienne à Madagascar est historique. Les relations économiques et commerciales entre les deux pays remontent en effet à l’arrivée des premiers migrants indiens au cours du XVIIe siècle. Et durant les dix dernières années, l’Inde est devenue le troisième fournisseur et le septième client de Madagascar avec un volume d’échanges total de près de 400 millions de dollars par an.  En 2016, la Grande Île a essentiellement exporté du girofle, de la vanille et des pierres industrielles pour une valeur de 83,5 millions de dollars. Elle a importé notamment du riz et des produits pharmaceutiques pour près de 182,6 millions de dollars. De 2016 à 2017, des entreprises ont été créées par des Indiens, hissant la Grande Péninsule à la troisième place des pays d’origine des investissements. 
Lors de sa visite officielle à la mi–mars, le président indien Ram Nath Kovind a tenu à confirmer l’ouverture de son pays et le renforcement de la coopération avec la Grande Île. Un forum des affaires a été organisé par l’ambassade de l’Inde à Madagascar, en collaboration avec l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) et la Fédération des chambres de commerce et d’industrie de Ma da  gascar. Une soixantaine d’entrepreneurs indiens ont participé à ce forum et ont émis le souhait de créer des partenariats avec des entreprises malgaches dans l’industrie extractive et dans les énergies renouvelables. Il a été question également d’économie bleue, d’agriculture et de transformation alimentaire. D’ailleurs, l’Inde a octroyé une ligne de crédits d’un montant de plus de 80 millions de dollars pour le développement agricole du pays. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

L’Inde veut doper les échanges avec la Grande Île

L’empreinte indienne à Madagascar est historique. Les relations économiques et commerciales entre les deux pays remontent en effet à l’arrivée des premiers migrants indiens au cours du XVIIe siècle. Et durant les dix dernières années, l’Inde est devenue le troisième fournisseur et le septième client de Madagascar avec un volume d’échanges total de près de 400 millions de dollars...