Performance

Océan Indien/Afrique

L'Internet continental menacé par un litige avec AFRINIC ?

27 aoû 2021 | PAR La rédaction
La stabilité et la disponibilité de l’Internet en Afrique sont-elles menacées ? - DA
AFRINIC, l’institution panafricaine chargée du registre des adresses IP dédiée à l’Afrique et donc à l’océan Indien, est en conflit avec un entrepreneur hongkongais qui a créé une entreprise seychelloise, Cloud Innovation Ltd. L’enjeu ? L'accès au stock d’Ipv4. Le cas est devant la Cour suprême mauricienne.

Pour comprendre l’enjeu de cette affaire, il faut savoir que pour se connecter à Internet, il est indispensable d’avoir une adresse IP (pour Internet Protocol). Ce numéro d'identification, attribué de façon permanente ou provisoire à chaque périphérique, permet de se relier au réseau informatique mondial. En bref l’adresse IP est à la base du système d'acheminement (le routage) des paquets de données sur Internet. 
Au cœur du différend entre AFRINIC et Cloud Innovation Ltd, la confiscation par l’institution panafricaine de plusieurs stocks d’adresses IP attribués, il y a plusieurs années, à l’entreprise seychelloise. Car AFRINIC considère qu’une grande partie de ces adresses est utilisée en Chine et non en Afrique. 

Eddy Kayihura, le CEO d’ AFRINIC, considère qu’une grande partie de ces adresses est utilisée en Chine et non en Afrique. - DA
Eddy Kayihura, le CEO d’AFRINIC, considère qu’une grande partie de ces adresses est utilisée en Chine et non en Afrique. - DA


Face à cela, Cloud Innovation Ltd porte plainte et demande des dommages-intérêts contre AFRINIC. Elle réclame la saisie des comptes bancaires du registre. De fait, les comptes bancaires 'AFRINIC sont gelés. Par conséquent, outre le fait que les salaires des employés (dont des ingénieurs "africains" expatriés) ne sont plus « garantis », le risque est réel d’une instabilité et d'une indisponibilité de l’Internet dans notre région !

La région de service d’Afrinic est divisée en six sous-régions : le nord, l'ouest, le centre, l'est, le sud et l'océan Indien. - DR
La région de service d’AFRINIC est divisée en six sous-régions : le nord, l'ouest, le centre, l'est, le sud et l'océan Indien.
Un service panafricain basé à Maurice

AFRINIC est le registre régional d'adresses (RIR) IP desservant l'Afrique et l'océan Indien. L'ONG est responsable de la gestion et de la distribution de ces adresses. L'Afrique et l'océan Indien ne représentent encore que 2 % du nombre d'adresses IP utilisées dans le monde. Mais la croissance s'avère forte. D'après le site Internet Live Stats, plus de 4,79 milliards de personnes dans le monde avaient accès à Internet fin 2020. Ils étaient 4,54 milliards en 2019, soit une augmentation de 5,5%. En dix ans, le nombre d'internautes sur la planète à bondi de 166% !
Afrinic compte plus de 1 900 membres qui cotisent en fonction de leur taille (nombre d'adresses IP attribuées).


        À lire dans le prochain numéro de L’Eco austral.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien/Afrique

L'Internet continental menacé par un litige avec AFRINIC ?

Pour comprendre l’enjeu de cette affaire, il faut savoir que pour se connecter à Internet, il est indispensable d’avoir une adresse IP (pour Internet Protocol). Ce numéro d'identification, attribué de façon permanente ou provisoire à chaque périphérique, permet de se relier au réseau informatique mondial. En bref l’adresse IP est à la base du système d'acheminement (le routage) des...