ID

Maurice

L’Union européenne sort Port-Louis de sa liste grise

1 nov 2019 | PAR La rédaction | N°345

Alors que la publication des Mauritius Leaks laisse toujours un goût amer dans la bouche de nombreux acteurs du secteur financier local, voici une nouvelle qui apparaît comme une bouffée d’air. En effet, l’Union européenne (UE) vient de sortir Maurice, ainsi que la Suisse, l’Albanie, le Costa Rica et la Serbie, de sa liste grise.
Dans cette liste, Bruxelles regroupe les pays et territoires ayant pris des engagements suffisants en vue de réformer leurs politiques fiscales et dont les réformes font l’objet d’un suivi. Quant à la liste noire, elle comprend les « mauvais élèves » qui n’ont jusqu’ici rien promis à l’UE et n’ont pas pris d’engagement de bonne conduite en matière fiscale. Ils sont au nombre de neuf : les Samoa américaines, le Belize, les Fidji, Guam, Oman, Samoa, Trinité-et-Tobago, les îles Vierges américaines et le Vanuatu. Ces deux listes ont été dressées par les ministres des Finances de l’UE à la suite de plusieurs scandales, dont les Panama Papers et les LuxLeaks, pour mieux lutter contre l’évasion fiscale des multinationales et des grandes fortunes. 
Toutefois, les sanctions à l’encontre de ces États « blacklistés » restent assez limitées : il s’agit souvent de simplement geler les fonds européens qu’ils auraient pu recevoir.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

L’Union européenne sort Port-Louis de sa liste grise

Alors que la publication des Mauritius Leaks laisse toujours un goût amer dans la bouche de nombreux acteurs du secteur financier local, voici une nouvelle qui apparaît comme une bouffée d’air. En effet, l’Union européenne (UE) vient de sortir Maurice, ainsi que la Suisse, l’Albanie, le Costa Rica et la Serbie, de sa liste grise. Dans cette liste, Bruxelles regroupe les pays et territoir...