Green

Madagascar

L’Union européenne veut stimuler les investissements privés dans les énergies renouvelables

28 déc 2016 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
« L’élaboration de ce nouvel instrument s’est basée sur les expériences du volet « Facilité énergie» du Fonds européen de développement (FED) », souligne Antonio Sanchez-Benedito, ambassadeur de l’Union européenne. DR
Afin de favoriser l’accès du monde rural malgache à l’électricité, l’Europe apporte son concours aux opérateurs et institutions privés à travers sa nouvelle initiative de financement « Electrifi ».

Slide 1Le manque d’accès aux capitaux constitue l’un des principaux obstacles aux investissements en matière d’énergie dans les pays en développement. Cette situation est aggravée par la réticence des banques commerciales à fournir des conditions de prêt adéquates et par les limites actuelles de la capacité en matière de structuration et de finalisation du financement des projets. Afin de pallier ces lacunes, la Commission européenne et les 15 institutions financières européennes de développement ont pris l’initiative conjointe de mettre sur pied un programme de financement des énergies renouvelables. Baptisé « Electrifi », il s’agit d’une offre de capital risque permettant de mobiliser, d’accélérer et de stimuler les investissements privés. Et par effet d’entraînement, le programme vise surtout à accroître et/ou améliorer l’accès du monde rural à l’énergie abordable et fiable. L’initiative cherche à soutenir les opportunités accordant une attention particulière aux populations des zones mal desservies et/ou dont l’alimentation en électricité se révèle peu fiable. Electrifi est ainsi ouvert aux porteurs de projets locaux et étrangers désirant opérer dans la Grande île. En effet, avec un taux d’électrification plafonnant à 15%, Madagascar fait partie des pays bénéficiaires. « L’élaboration de ce nouvel instrument s’est basée sur les expériences du volet « Facilité énergie» du Fonds européen de développement (FED) », souligne Antonio Sanchez-Benedito, ambassadeur de l’Union européenne.
 
Plus d’informations dans le numéro de février 2017 de L’Eco austral.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

L’Union européenne veut stimuler les investissements privés dans les énergies renouvelables

Slide 1Le manque d’accès aux capitaux constitue l’un des principaux obstacles aux investissements en matière d’énergie dans les pays en développement. Cette situation est aggravée par la réticence des banques commerciales à fournir des conditions de prêt adéquates et par les limites actuelles de la capacité en matière de structuration et de finalisation du financement des projets....