Performance

Réunion

L’Université se porte bien et veut briller à l’international

1 mar 2020 | PAR Ignace de Witte | N°348
Avec 17 034 étudiants à la dernière rentrée, l'Université capte les trois quarts des étudiants en formation supérieure avec un budget de 167 millions d’euros, en forte hausse. Pour briller à l’international, elle ne compte pas mois de 22 laboratoires de recherche.
FM
Frédéric Miranville, président de l'Université de La Réunion, a réussi à boucler le plus haut budget de sa mandature.  
Photo : Ignace de Witte
 




Le président de l’Université, Frédéric Miranville, se réjouit d'avoir réussi à boucler le plus haut budget de sa mandature, ce qui permet de fournir les meilleures chances de réussite aux étudiants. Le budget 2020 s'élève en effet à 167 millions d’euros, contre 146 millions en 2019 et 134 millions en 2018. Ce budget est consacré au dépenses de personnel (63 %, soit 105 millions, pour 600 enseignants et 600 administratifs), à l'investissement (20 %, soit 33 millions) et enfin le fonctionnement (17 %, soit 29 millions). 
Les résultats sont au rendez- vous : le taux de réussite en première année de licence (la plus compliquée pour les étudiants) s'élève à 28,2 % en 2018, c'est le meilleur taux depuis dix ans. Il s'explique notamment par la mise en oeuvre de mesures, intitulées « parcours de remédiation », dont bénéficient plus de 1 000 étudiants. Concrètement, il sont plus coachés et moins livrés à eux-mêmes. 

Un nouveau labo pour la pharmaco-immunologie 

Si une université veut briller à l'international, elle doit faire de la recherche. Cela avance, peu à peu : 22 laboratoires de recherche sont affiliés à l'Université, dont un nouveau, validé en 2019, consacré à la pharmaco-immunologie, qui fait la part belle à la biodiversité réunionnaise et représente une véritable carte régionale à jouer. Comme le souligne Frédéric Miranville, l'éloignement est relatif : oui, La Réunion est loin de Paris, mais pour mener des travaux sur la propagation de la dengue en milieu tropical ou pour étudier le blanchiment des coraux, elle se situe exactement au bon endroit. 
Les universitaires doivent également publier : on compte 40 soutenances de thèse par an. Mais le chemin est encore très long avant que l'Université de la Réunion figure sur un « ranking », c'est-à-dire l’un des classements mondiaux où les Anglais et Américains règnent en maîtres (Oxford, Cambridge, Yale, Stanford, etc.). 

Les bons chiffres de l'IUT de Saint-Pierre 

Une quarantaine d'universités françaises y figurent, mais assez loin. La première université française au classement de Shanghai est la Sorbonne, à la 44e place. Et la première au classement Times Higher Education est PSL (Paris-Sciences-et-Lettres), à la 45e place. L'Université de La Réunion a peut-être une autre vocation. 
Les instituts universitaires de technologie ont été créés en 1966 en réponse à un besoin de l’économie française, qui manquait de cadres intermédiaires faisant la jonction entre la conception et l’exécution des tâches professionnelles. L’IUT de La Réunion a été créé en 1994. Installé dans des locaux provisoires à Ravine Blanche, à Saint- Pierre, l’IUT propose alors à 28 étudiants la préparation du DUT GEA (Diplôme universitaire de technologie en gestion des entreprises et des administrations) de niveau Bac+2. Depuis 1998, l'IUT est installé sur le campus universitaire de Terre Sainte et compte aujourd’hui sept départements : gestion des entreprises et des administrations, génie civil-construction durable (depuis 1998), génie biologique (depuis 2004), réseaux et télécommunications (depuis 2006), carrières sociales (depuis 2010), hygiène, sécurité, environnement (depuis 2017) et techniques de commercialisation (depuis 2018). L’IUT de La Réunion, accueille actuellement 550 étudiants en DUT dans les différentes spécialités. Au total, l’IUT accueille environ 800 étudiants (DUT, licences professionnelles et formations courtes). 
Depuis la promotion de 1994, plus de 2 900 étudiants ont validé un DUT à La Réunion et plus de 1 500 étudiants ont acquis une licence professionnelle. 

Onze mille bacheliers
 

En 2019, 11 007 jeunes Réunionnais ont obtenu leur bac. Ces bacheliers se répartissent ainsi : 5 118 bac général, 2 808 bac technologique et 3 081 bac professionnel. Le taux de réussite au bac à la Réunion est de 88,2 %, soit équivalent de l’Hexagone (88,4 %). Moins de la moitié des bacheliers (4 740) ont fait le choix de poursuivre des études universitaires.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

L’Université se porte bien et veut briller à l’international

Frédéric Miranville, président de l'Université de La Réunion, a réussi à boucler le plus haut budget de sa mandature.   Photo : Ignace de Witte   Le président de l’Université, Frédéric Miranville, se réjouit d'avoir réussi à boucler le plus haut budget de sa mandature, ce qui permet de fournir les meilleures chances de réussite aux étudiants. Le budget 2020 s'élève...