Marianne : des vins sud-africains très français - Happy Few - Ecoaustral.com

Happy Few

Madagascar

Marianne : des vins sud-africains très français

12 sep 2013 | PAR La rédaction | N°276
Ce domaine des environs de Stellenbosch a été racheté par un vigneron bordelais qui a apporté son savoir-faire dans la vinification pour donner à ses vins une identité particulière.

La maison Oxenham, l’un des principaux importateurs de vins à Maurice, a eu la bonne idée de profiter de la venue d’Alex Brodbeck, directeur général du domaine Marianne, pour organiser des dégustations auxquelles Jacqueline Dalais a apporté sa touche culinaire. Deux belles soirées gastronomiques organisées au magasin Le Connoisseur de Phoenix qui abrite aussi le siège d’Oxenham et s’est transformé en restaurant pour l’occasion.

Contrairement à ce que pourrait laisser croire son nom, Alex Brodbeck n’a rien d’un Afrikaner, à la différence de son épouse Jana. Il s’agit d’un Français pur souche, ancien avocat d’affaires, tombé dans le vin par passion. L’histoire de Marianne est d’ailleurs faite de coups de coeurs. Celui de Christian Dauriac d’abord, un vigneron bordelais originaire de Saint-Emilion, où il produit un grand cru classé Château d’Estieux et un grand cru Château Montlisse, de même qu’il possède un Pomerol Château La Cémence. Venu voir, en 2002, les opportunités de faire quelque chose en Afrique du Sud, avec ces vins du Nouveau Monde si différents, rien ne l’a vraiment enchanté dans ce qu’on lui proposait… jusqu’à la fin de son séjour où une visite de ce domaine vinicole de la montagne de Simons berg, aux environs de Stellenbosh, a retenu toute son attention. Une propriété de 36 hectares avec une « Gest House » 4 étoiles de 8 chambres et surtout une grande variété de vignes. De quoi stimuler son esprit créatif dans la vinification. Et voilà qu’il acquiert Marianne dans ce pays où les noms restent bien souvent fidèles aux origines françaises des pionniers huguenots même si leurs descendants ne parlent plus français depuis longtemps.

Un clin d’oeil au côte de provence et au bordeaux

La vinification française a accompli des prodiges avec, par exemple, un rosé qui fait penser à un côte de Provence alors qu’il est produit à partir de merlot… qu’on ne trouve pas en Provence. Autre nectar qui a particulièrement enchanté nos papilles, un merlot rouge de 2007 qui nous faisait penser à un grand bordeaux et, tout en longueur, présente les qualités du cabernet. Pas étonnant qu’il ait reçu deux médailles d’or.

Pour chacun des sept vins présentés lors de cette soirée découverte, le traiteur Jacqueline Dalais avait concocté à chaque fois un mini plat, pour un mariage gustatif réussi. Des cornets d’arouille et pommes de terre au canard confit pour le rosé 2012. Une sympathique mise en bouche ! Des mouillettes de manioc et canapés d’oursins nature pour le blanc, bien sûr, un sauvignon 2010 dont la fermentation en fût de chêne et le bâtonnage (une technique bourguignonne) lui donne le caractère d’un chardonnay. Une poularde pochée avec petits légumes et riz pilafe pour le Selena Red Blenc 2011, léger et plein de fraîcheur. Un parmentier de canard avec salade verte pour le merlot 2007. Un carré d’agneau sauce romarin avec mousseline d’arouille pour le pinotage 2007, le plus sud-africain des vins de Marianne. Un tournedos de boeuf aux morilles et son risotto aux trois champignons pour le Desirade 2004, un assemblage de merlot aux deux tiers et de carbernet sauvignon pour le reste. Ce vin rappelle, selon Alex Brodbeck, le Château d’Estieux de Christian Dauriac, tout comme le merlot. Un gratin de pieds de porc dans des demi pommes de terre pour le Shiraz 2005, élaboré à partir de vignes de 20 ans d’âge. Ces vins sont autant de combinaisons alchimiques qui allient l’identité forte des cépages sud-africains à l’art français de la vinification. Le tout sur le mode créatif. C’est d’ailleurs Michel Rolland, à la réputation internationale, ami de Christian Dauriac, qui supervise la vinification de ces vins dont certains ont commencé à faire parler d’eux. Nul doute qu’on en parlera encore davantage dans le futur. Pour ceux qui voudraient s’en assurer ou à qui cet article a donné soif nous ajouterons qu’ils sont commercialisés à Maurice dans les boutiques Le Connoisseur.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Marianne : des vins sud-africains très français

La maison Oxenham, l’un des principaux importateurs de vins à Maurice, a eu la bonne idée de profiter de la venue d’Alex Brodbeck, directeur général du domaine Marianne, pour organiser des dégustations auxquelles Jacqueline Dalais a apporté sa touche culinaire. Deux belles soirées gastronomiques organisées au magasin Le Connoisseur de Phoenix qui abrite aussi le siège d’Oxenham et s...