Leader

Océan Indien/Afrique de l'ouest

Matthieu Discour posté en Afrique de l’ouest

30 mai 2018 | PAR Jean-Michel Durand
Matthieu Discour était très apprécié du milieu socio-économique de la région, en particulier mauricien, de par ses compétences, son écoute et surtout son humour.

On peut dire que nos îles portent « chance » aux anciens(nes) directeurs (trices) de l’Agence française de développement (AFD) chargé(e)s de Maurice et des Seychelles.
Ainsi après son départ de Port-Louis, Laurence Breton-Moyet est retournée à Paris où elle est devenue Directrice exécutive en charge des opérations de l’agence.
Quant à Matthieu Discour, il reste en Afrique puisqu’il vient d’être nommé Directeur régional pour le Golfe de Guinée (comprenant tous les États de cette sous-région de l’Afrique de l’Ouest dont le Nigeria). Preuve de l’importance de ces pays pour la France pour des questions sécuritaires, économiques, politiques et écologiques et surtout reconnaissance de la qualité du travail que Matthieu a abattu dans notre région, il s’agit d’un nouveau poste de l’AFD. Il sera basé à Abidjan où il croisera sans aucun doute, Gilles Huberson, l’ancien ambassadeur de France à Maurice jusqu’en 2017.
Le successeur de Matthieu Discour est André Pouilles-Duplaix.
Cet ingénieur agronome, spécialisé en socio-économie en agronomie tropicale, a été sous-directeur au ministère des Affaires étrangères, et également directeur de l’agence de l’AFD du Cambodge. Il a été directeur du département des appuis transversaux de l’AFD à Paris.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien/Afrique de l'ouest

Matthieu Discour posté en Afrique de l’ouest

On peut dire que nos îles portent « chance » aux anciens(nes) directeurs (trices) de l’Agence française de développement (AFD) chargé(e)s de Maurice et des Seychelles. Ainsi après son départ de Port-Louis, Laurence Breton-Moyet est retournée à Paris où elle est devenue Directrice exécutive en charge des opérations de l’agence. Quant à Matthieu Discour, il reste en Afrique puisqu...