Hot

Maurice

Maurice accueille le 23e congrès de l'ICCA

9 mai 2016 | PAR La rédaction
Organisé pour la première fois en Afrique, cet évènement juridique majeur verra la participation du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon et du Prix Nobel de la Paix, Mohamed El Baradei - DR
Maurice accueille du 8 au 11 mai le 23e congrès de l’International Council for Commercial Arbitration (ICCA – Conseil International pour l’arbitrage commercial). Organisé pour la première fois en Afrique, cet évènement juridique majeur verra la participation du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon et le lauréat du Prix Nobel de la Paix, Mohamed El Baradei, également ancien directeur de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Le thème choisi de cette année s’intitule « L’arbitrage international et sa contribution à la règle de Droit ».

L’arbitrage international, qui est le résultat de la mondialisation, est un moyen alternatif pour régler les litiges commerciaux. Concrètement, des entreprises en conflit choisissent de régler leur litige à travers une juridiction arbitrale au lieu de passer par les tribunaux nationaux. Dans cette perspective, un panel composé de juristes, économistes et politologues des 193 États membres de l’ONU se penchera sur les défis et les préoccupations de l’arbitrage commercial international au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC).
Selon Salim Moollan, président du comité organisateur, « la tenue du congrès d’ICCA 2016 à l’île Maurice représente une étape naturelle dans l'affirmation de notre pays en tant que centre d'excellence pour l'arbitrage international sur le continent africain ».

Le programme du congrès est disponible sur le lien suivant : http://www.iccamauritius2016.com/Programme.aspx 
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Maurice accueille le 23e congrès de l'ICCA

L’arbitrage international, qui est le résultat de la mondialisation, est un moyen alternatif pour régler les litiges commerciaux. Concrètement, des entreprises en conflit choisissent de régler leur litige à travers une juridiction arbitrale au lieu de passer par les tribunaux nationaux. Dans cette perspective, un panel composé de juristes, économistes et politologues des 193 ...