ID

Afrique

Maurice n’adhère pas au projet de Single African Air Transport Market

1 juil 2018 | PAR La rédaction | N°331

Maurice a refusé de s’engager en faveur de ce projet de l’Union africaine (UA), au contraire de 23 autres pays africains, dont des poids lourds comme la Côte d'Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud, parmi les 55 États que compte le continent. Lancé en janvier 2018, lors du 30e sommet de l’UA, le projet de Single African Air Transport Market (SAATM) a pour objectif de créer un marché unique du transport aérien alors qu’aujourd'hui, 80 % du trafic aérien en Afrique est assuré par des compagnies non-africaines. Quant aux transporteurs continentaux, ils assurent moins de 3 % du trafic aérien mondial bien que l’Afrique représente plus de 17 % de la population du globe. Alors que Maurice affiche sa volonté de desservir toujours mieux le continent africain, on ne peut que s’interroger sur sa non-adhésion au projet de SAATM. Dans le même temps, Air Mauritius vient de renforcer son partenariat avec Kenya Airways. On peut penser que c’est une façon d’anticiper l’arrivée d’Ethiopian Airlines et ce qui permet de mieux comprendre la non-adhésion au projet de SAATM. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

Maurice n’adhère pas au projet de Single African Air Transport Market

Maurice a refusé de s’engager en faveur de ce projet de l’Union africaine (UA), au contraire de 23 autres pays africains, dont des poids lourds comme la Côte d'Ivoire, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud, parmi les 55 États que compte le continent. Lancé en janvier 2018, lors du 30e sommet de l’UA, le projet de Single African Air Transport Market (SAAT...