Performance

Maurice

MICHAL SZYMANSKI, CEO DU MAURITIUS AFRICA FINTECH HUB : « Nous pouvons rassembler les acteurs de la technologie »

1 juil 2020 | PAR Michal Szymanski | N°350
Michal Szymanski (au centre) lors de l’Africa Fintech Festival 2019 en Ouganda. L’édition 2020 doit se tenir à Maurice en fin d’année. ©Droits réservés
L’année 2020 devait être décisive pour la Fintech à Maurice. Michal Szymanski, CEO du Mauritius Africa Fintech Hub (MAFH), apporte son témoignage sur l’impact de la covid-19 sur son organisation et sur le secteur, mais aussi sur les opportunités que représente cette crise.

Dès que nous avons vu les premiers signes de propagation du virus dans le monde, nous avons reporté notre principal événement : l’Africa Fintech Festival 2020. Il se tiendra fin 2020. Le reste de nos activités, de nos événements et ateliers internes ont également été reportés dans l’attente des instructions de l’État. Nous avons proposé des solutions via les canaux numériques. 
À court terme, nous avons mis en place des webinaires (réunions interactives faites via Internet) gratuits, des cours et des networkings virtuels développés par des partenaires locaux à Maurice et à l’étranger dans des centres Fintech comme Londres et Singapour. 

Une nouvelle réalité 

À long terme, nous travaillons à développer des partenariats avec les meilleures plateformes de formation en ligne au monde pour donner accès à des cours développés par des innovateurs et des leaders internationaux de la Fintech. 
Mais ce à quoi nous assistons dans l’île aujourd’hui est le résultat d’incohérences à plusieurs niveaux. Il est temps pour les décideurs de Maurice de nous guider dans cette crise, et nous estimons qu’il est indispensable de passer par la Fintech. La survie de nombreuses entreprises dépendra de leur capacité à s’adapter à une nouvelle réalité. Si cette pandémie a réussi à arrêter le monde, elle a également ouvert la porte à de nouvelles opportunités. La plupart, sinon la totalité, des industries sont aujourd’hui influencées par la technologie. 
La population a été contrainte de passer au commerce électronique pour éviter d’avoir à se rendre physiquement dans les magasins pour faire des achats. Et divers opérateurs ont lancé des plateformes pour faciliter la vie du public, ce que l’État a annoncé et soutenu. Bien sûr, il y a eu quelques problèmes au démarrage, vu la demande massive,mais cela est normal et fait partie de la courbe d’apprentissage après l’adoption d’innovations. 
Nous pensons que l’un des problèmes les plus cruciaux auxquels les Mauriciens sont confrontés aujourd’hui est leur forte dépendance à la monnaie physique. Les portefeuilles numériques et les paiements mobiles sont les solutions. Le temps et l’utilisation réussie de la technologie renforceront la confiance à long terme. 

Pour minimiser les risques, il faut rassembler 

La pandémie nous a démontré qu’il n’existe actuellement aucune véritable infrastructure technologique pour affronter les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Par exemple, les start-up et les fournisseurs de technologie locaux, agissant de manière indépendante, risquent d’être perdus même s’ils prennent des initiatives et proposent des solutions viables. Car passer des méthodes traditionnelles à des solutions modernes est difficile en raison du manque de conseils ou de soutiens coordonnés et/ou de la limitation des réglementations en place. 
En adaptant notre stratégie de développement à la lumière de cette crise, en tant que hub, nous pouvons rassembler les acteurs technologiques pour aider à construire et rationaliser les infrastructures et soutenir et contribuer aux différentes initiatives en cours, dont celles lancées par l’État mauricien et la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice. Nous sommes fiers de dire que nos membres peuvent aider et soutenir ces diverses initiatives. 

Le MAFH
 

Le Mauritius Africa Fintech Hub (MAFH) est une organisation à but non lucratif lancée en 2018. Elle a pour objectif de développer un hub fintech africain à Maurice en attirant et regroupant des entrepreneurs de Maurice et du reste du monde.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

MICHAL SZYMANSKI, CEO DU MAURITIUS AFRICA FINTECH HUB : « Nous pouvons rassembler les acteurs de la technologie »

Dès que nous avons vu les premiers signes de propagation du virus dans le monde, nous avons reporté notre principal événement : l’Africa Fintech Festival 2020. Il se tiendra fin 2020. Le reste de nos activités, de nos événements et ateliers internes ont également été reportés dans l’attente des instructions de l’État. Nous avons proposé des solutions via les canaux n...