Edito

Monde

MOINS D’ÉTAT, MAIS MIEUX D’ÉTAT

6 fév 2016 | PAR Alain Foulon
Qu’est-ce qu’un pays civilisé ? Peut-être un pays où une femme peut prendre sans crainte et en toute sécurité le métro ou le bus à 11 heures du soir. C’est le cas à Singapour mais pas à Paris ou dans de nombreuses villes du monde. Mais que fait la police, me direz-vous ? Elle manque de moyens et sans doute est-elle débordée. La tendance générale, dans le monde, est de voir l’État s’occuper de plus en plus de choses, dont beaucoup qui ne le regardent pas. L’État est un mauvais gestionnaire, mais il continue à vouloir s’impliquer dans l’économie… Et il s’évertue à vouloir réformer nos modes de vie et de pensée. À vouloir faire notre bonheur malgré nous ! Il devrait plutôt se concentrer sur ses grandes fonctions régaliennes : la sécurité, la défense et la justice. Après la chute du mur de Berlin, les imbéciles ont pensé qu’on arrivait à la fin de l’Histoire et qu’on allait toucher pendant très longtemps les dividendes de la paix. Vu l’état du monde vingt-sept plus tard, ce n’était qu’une illusion. Mais le résultat, c’est qu’on a négligé nos moyens de défense. L’observateur impertinent Jean-Charles Simon montre, sur son blog http://www.simonjeancharles.com, que les dépenses régaliennes de sécurité (armée, police, justice), qui représentaient 6,5% du PIB en 1960 et encore 4,5% en 1990, ne pèsent plus que 2,8% de la richesse nationale. Il faut donc moins d’État, mais mieux d’État. Que l’État s’occupe de ses affaires et nous laisse vaquer aux nôtres.  

 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

MOINS D’ÉTAT, MAIS MIEUX D’ÉTAT

Qu’est-ce qu’un pays civilisé ? Peut-être un pays où une femme peut prendre sans crainte et en toute sécurité le métro ou le bus à 11 heures du soir. C’est le cas à Singapour mais pas à Paris ou dans de nombreuses villes du monde. Mais que fait la police, me direz-vous ? Elle manque de moyens et sans doute est-elle débordée. La tendance générale, dans le monde, est de voir ...