MON CHER TILLIER - Billet - Ecoaustral.com

Le billet

Réunion

MON CHER TILLIER

21 aoû 2017 | PAR Alain Foulon

Je dois l’avouer, j’ai un peu rigolé en parcourant ton éditorial du JIR, ce samedi 19 août. Tu y réponds à un article de « L’Eco austral » qui ironisait sur le fait qu’après avoir vilipendé les magazines qui impriment à Maurice, appelé les annonceurs à les boycotter et la Région à les taxer, tu imprimes aujourd’hui certains de tes suppléments (dont « Made in Réunion »)… à Maurice. Une petite impertinence de notre magazine, pas un éditorial (contrairement à ce que tu écris), le sujet n’étant pas si important. Mais cela a suffi à t’énerver. Au point de ne pas citer le nom de « L’Eco austral » mais de parler d’une « gazette publicitaire » et d’une « pelure », dans ton style qui rappelle certaines feuilles pamphlétaires paraissant en France sous l’occupation. Mais si notre magazine, qui fêtera ses 25 ans en 2018, était une « gazette publicitaire », pourquoi prendre la peine de lui répondre ? D’autant que ton explication ne tient pas la route. Il n’y a rien qui t’oblige à imprimer à Maurice sauf des raisons économiques qu’on peut tout à fait comprendre. Tes suppléments y sont imprimés à plat, au « feuille à feuille » dans le jargon technique, et plusieurs imprimeurs de La Réunion pourraient le faire. J’ai encore bien rigolé quand j’ai vu que tu m’appelais « crève la faim ». C’est sûr que je ne pourrais pas en dire autant de toi, avec ta retraite d’Hersant et le gros salaire que te refile Abdoul Cadjee chaque mois pour faire effacer les ardoises et redresser le chiffre d’affaires, quitte à utiliser des méthodes proches du racket. On se demande bien pourquoi il s’est embringué dans cette histoire, Abdoul Cadjee, déboursant 20 millions d’euros pour racheter le JIR en 2009 et devant mettre encore de l’argent avant d’être contraint de déposer le bilan et de faire appel à tes services. Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, mon cher Tillier.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

MON CHER TILLIER

Je dois l’avouer, j’ai un peu rigolé en parcourant ton éditorial du JIR, ce samedi 19 août. Tu y réponds à un article de « L’Eco austral » qui ironisait sur le fait qu’après avoir vilipendé les magazines qui impriment à Maurice, appelé les annonceurs à les boycotter et la Région à les taxer, tu imprimes aujourd’hui certains de tes suppléments (dont « Made in Réunion ...