Leader

Maurice

Monoprix disparaît après 44 ans d’activité

1 mar 2019 | PAR La rédaction | N°337

Depuis le rachat, mi-2017, des parts du groupe Harel Mallac dans CMPL (Monoprix), on s’interrogeait sur la stratégie de Pick and Buy Ltd, la filiale dédiée au commerce du groupe IBL, le deuxième groupe de l’océan Indien. De fait, il se retrouvait avec deux marques fortes : l’enseigne locale Winner’s, leader de la grande distribution à Maurice, et Monoprix, une enseigne historique française qui a ouvert en 1975, à Curepipe, sous le nom de Prisunic, le premier supermarché de l’île... Or il est apparu que ces enseignes, non seulement ne généraient pas de synergie, mais se concurrençaient, et surtout que l’image de Monoprix « trop franco-française, chère et urbaine » pouvait brouiller l’image de Pick and Buy. Aussi a-t-il été décidé de faire disparaître la marque Monoprix du marché mauricien en faisant passer ses magasins de Cascavelle et de Curepipe dans la famille de Winner’s. Quant au troisième magasin Monoprix, situé dans la zone de chalandise stratégique de Bagatelle, il a tout simplement fermé, mettant fin à une présence de 44 ans sur l’île. Il souffrait à la fois de la concurrence géographique immédiate d’un autre acteur dynamique, Intermart (lié à Intermarché, le géant de la grande distribution en France), et d’un problème de positionnement produit. Les 290 employés de Monoprix (dont ceux de Bagatelle) ont conservé leur poste avec les mêmes salaires, termes et conditions d’emploi ainsi que leur ancienneté. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Monoprix disparaît après 44 ans d’activité

Depuis le rachat, mi-2017, des parts du groupe Harel Mallac dans CMPL (Monoprix), on s’interrogeait sur la stratégie de Pick and Buy Ltd, la filiale dédiée au commerce du groupe IBL, le deuxième groupe de l’océan Indien. De fait, il se retrouvait avec deux marques fortes : l’enseigne locale Winner’s, leader de la grande distribution à Maurice, et Monoprix, une enseigne historique fra...