Performance

Madagascar

Extension de l’aéroport d’Ivato et projet de zone d’activités

Le dernier projet d’extension remontait à juin 2008 et n’avait pu se concrétiser en raison de la crise politique de 2009. - DR
Adema (Aéroports de Madagascar), société concessionnaire en charge de l’exploitation et du renouvellement des infrastructures aéroportuaires, a relancé des études pour l’élaboration d’un plan directeur d’aménagement foncier et immobilier.
 

Le « master plan » en préparation comporte deux volets : la reprise du projet d’extension de l’aéroport et la création d’une vaste zone industrielle et commerciale qui sera concédée à des opérateurs privés. Le dernier projet d’extension remontait à juin 2008, en vue d’accueillir le sommet de l’Union Africaine qui ne s’est finalement pas tenu à Madagascar. À cette époque, le projet chiffré 140 millions de dollars était divisé en six tranches de travaux. Il comprenait l’élargissement du tarmac, la construction d’un grand parking et d’un pavillon présidentiel, l’instauration de deux nouvelles aérogares dont l’une pouvant accueillir 2 500 passagers, l’extension de 500 mètres de la piste d’envol afin de permettre l’atterrissage de gros porteurs et enfin la construction d’une seconde piste d’envol ainsi que d’une piste de secours. Le projet n’a pu se concrétiser suite au putsch de 2009, alors qu’il avait bénéficié d’un partenariat technique et financier japonais, les travaux ayant été attribués à la firme Daiho Corporation. Le gouvernement nippon, à travers la Japan International Coopération Agency, était prêt à injecter plus de 4 millions de dollars pour la réalisation de la première tranche. Les négociations avec ce pays ont été relancées, mais sans résultat pour l’instant car le Japon a donné la priorité, pour un montant d’environ 20 millions de dollars, au développement du port de Tamatave. 

100 HECTARES DE TERRAINS DESTINÉS AU SECTEUR PRIVÉ

Si, pour le moment, le projet d’extension aéroportuaire est en attente, un programme visant à mettre en valeur les terrains de la zone se trouve en cours d’élaboration. Baptisé PACOIA (Parc Commercial Ivato Aéroport), ce projet, toujours à l’initiative d’Adema, mais dans lequel sont associés l’Aviation civile de Madagascar, la Chambre de commerce et d’industrie de Tananarive, la Vice-primature en charge du Développement et de l’Aménagement du territoire, ainsi que le ministère des Transports, est considéré comme une véritable opportunité économique par ces établissements publics car il cible principalement les opérateurs du secteur privé et vise à faire des environs de l’aéroport une zone d’investissements et d’activités économiques et commerciales. En effet, 100 hectares de superficie, dont 5 hectares sont déjà disponibles, vont être mis à la disposition des investisseurs privés afin que ceux-ci puissent y développer leurs affaires, qu’il s’agisse de projets immobiliers, de constructions d’usines, d’hôtels et restaurants, de bureaux et commerces, de centres commerciaux, de centres de loisirs et autres. Pour que ce projet soit mené à bien, Adema et la CCIA exhortent le secteur privé à participer à son élaboration en exprimant ses attentes. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Extension de l’aéroport d’Ivato et projet de zone d’activités

Le « master plan » en préparation comporte deux volets : la reprise du projet d’extension de l’aéroport et la création d’une vaste zone industrielle et commerciale qui sera concédée à des opérateurs privés. Le dernier projet d’extension remontait à juin 2008, en vue d’accueillir le sommet de l’Union Africaine qui ne s’est finalement pas tenu à Madagascar. À cette époque...