Performance

Maurice

Gregory de Clerck, nouveau président de l’Ahrim

11 juil 2014 | PAR Jean-Michel Durand
De nationalité belge, le nouveau président de l'association des hôteliers et restaurateurs de l'île Maurice dirige l'hôtel Touessrok qui est en train de passer sous l'enseigne Shangri-La. Une stratégie internationale du groupe Sun Resorts.

« Mes priorités restent la coopération entre tous les acteurs de notre secteur. Nous devons  communiquer, tous et tout le temps, le même message. Quant à notre offre, elle doit aussi évoluer car l'île a elle-même beaucoup évolué. À l'image du nouvel aéroport ultra-moderne, Maurice s'est transformée ! ». Ces mots furent martelés par Gregory De Clerck, juste après à son élection à la tête de l'Association des hôteliers et restaurateurs de l'île Maurice (Ahrim). Ce Belge, qui est également le directeur de l'innovation opérationnelle du Groupe à Sun Resorts et directeur général d’un des fleurons hotelière Touessrok, dirige l'association qui représente 85 % des 111 hôtels de l'île, des restaurants et des Integrated Resort Scheme de Maurice. Gregory De Clerck succède à François Eynaud. Celui-ci reconnaît avoir eu « un mandat  assez compliqué. Mais s'il n'a pas eu de vraie relance de l'industrie touristique, le plus important est qu'il a eu une prise de conscience générale des enjeux et des défis. Mieux, des solutions commencent à se mettre en place ».

Un nouveau plan  stratégique en préparation



Si le ton se voulait optimiste, tous ont reconnu que le secteur traverse une situation difficile. Cette situation, l'ancien patron de l'Arhim l'explique en une phrase « si le parc hôtelier a grossi, les arrivées n'ont pas suivi ! ». Conséquence : alors que la croissance du tourisme mondial est de 5,5 % par an, « celle de Maurice est en moyenne de 1, 5 %. Ce retard est nouveau puisque nous avons toujours eu des résultats supérieurs à la moyenne  mondiale », regrette-t-il.
 « Il nous manque 400 000 touristes pour remplir à 73 % nos hôtels, soit un pourcentage similaire à 2007. Il nous faut donc chercher les touristes ailleurs ». 
L'une des solutions étant de se tourner vers de nouveaux marchés comme l'Inde ou la Chine, les arrivées de ce pays ont crû de 93,4% au cours du premier trimestre 2014. « Sans toutefois négliger notre clientèle traditionnelle  et en encourageant les arrivées de l'océan Indien »,  précise Gregory De Clerck qui se veut confiant «  dans la force du produit mauricien ».

Point important, le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, a répondu aux vœux des opérateurs en  parlant de refonte du modèle touristique et surtout d'un «  nouveau plan  stratégique pour le secteur pour  la période 2016-20 ».
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Gregory de Clerck, nouveau président de l’Ahrim

« Mes priorités restent la coopération entre tous les acteurs de notre secteur. Nous devons  communiquer, tous et tout le temps, le même message. Quant à notre offre, elle doit aussi évoluer car l'île a elle-même beaucoup évolué. À l'image du nouvel aéroport ultra-moderne, Maurice s'est transformée ! ». Ces mots furent martelés par Gregory De Clerck, juste après à son élection...