Performance

Maurice

Alick Mouriesse, président de Supinfo International : « nous voulons faire de Maurice un pôle d'excellence en informatique »

Alick Mouriesse, président de Supinfo International : « Une école se consolide auprès des entreprises via le réseau de ses anciens élèves. » - DR
Cet institut français international, axé sur les TIC, vient de conclure un partenariat avec Medine et ne manque pas d’ambition en venant s’implanter sur le campus de ce groupe mauricien à Pierrefonds.

L'Éco austral : Votre école est présente dans 36 campus dont 12 à l'étranger. Pourquoi avoir choisi Maurice pour lancer votre nouveau programme ?

Alick Mouriesse : Maurice veut être un centre informatique important et de nombreuses grandes entreprises internationales y sont déjà présentes. Mais l'un des freins à cette ambition est le manque de main d'oeuvre. Il manque plus de 2 000 développeurs et ingénieurs ! Pour notre part, depuis 1965, nous avons formé en France et dans le monde plus de 12 000 diplômés en informatique qui sont présents dans tous les secteurs économiques. Nous sommes donc faits pour nous entendre. En outre, Maurice est stratégiquement située pour attirer des étudiants de la région et de l'Afrique.   

Certaines mauvaises langues font le parallèle entre la situation difficile qu'a traversée votre campus à La Réunion et votre implantation à Maurice. On parle même d’un repli. Votre réponse ?

Je peux comprendre cette appréhension, mais il s'agit d'une fausse impression ! Car il n'y a pas de concurrence entre l'offre de Maurice et celle de La Réunion. Au contraire, les deux îles sont complémentaires. Je m'explique : La Réunion a les avantages et les inconvénients de l'Europe ; quant à Maurice, c'est une porte d'entrée sur l'Afrique. Pour répondre directement à votre question, effectivement notre établissement réunionnais a traversé des moments difficiles, mais il s'agit plus de problèmes de management interne que d’une inadéquation de notre offre. À Maurice, nous avons fait le choix de nous implanter en partenariat avec le groupe Medine qui a déjà des accords avec des institutions de formation prestigieuses (l'ESSEC et ESCP Europe – Ndlr). Nous nous concentrons sur notre corps de métier et nous confions le management à ce partenaire local.

Pourriez-vous présenter votre offre de formation  ?

Nos cursus sont admissibles à partir du Bac (HSC). Ils se composent d'un Bachelor of Science (Bsc, Bac+3), d'un Bsc Honours (bac+4) et d'un Master of Science (Msc, Bac+5). Il y a possibilité de bénéficier d'admissions parallèles. Ces cours sont à temps complet ou en alternance deux jours par semaine financés par une entreprise. Cette offre peut séduire des salariés en poste et qui recherchent un complément de formation. Nous avons également des cours à distance : l'Open Campus et le Virtual Campus. Nos cours se feront en anglais. Notre programme inclut un module d'anglais afin de faciliter l’apprentissage des étudiants non anglophones.

Quelles relations avez-vous avec les entreprises ? Collaborent-elles à l'élaboration des programmes ?

Les entreprises ont un rôle fondamental à jouer. Comme notre secteur évolue très vite, il est indispensable de connaître les dernières tendances et les besoins. C'est pourquoi les entreprises participent au programme pédagogique. Nos cours sont dispensés par des enseignants qui sont souvent des professionnels locaux. Une des spécificités de notre école est la transmission du savoir. C'est même l'un des éléments fondamentaux avec le savoir théorique, le savoir-faire et le savoir-être. Nos Bac+5 doivent transmettre leurs connaissances et leurs expériences aux autres étudiants.

Le coût de la formation s’élève à 6 100 euros par an, soit le même prix que dans les autres écoles du groupe. Avez-vous prévu un système de bourses ?

Effectivement, nous avons fait le choix de maintenir un coût de la scolarité à 6 100 euros (244 000 roupies) par an. Un système de bourses est disponible :

  • Médine, selon des critères sociaux, peut accorder des aides couvrant la totalité des frais ;
  • Médine et Supinfo, encore sur critères sociaux, proposent aussi à 50 étudiants des bourses allant jusqu'à 1 000 euros (40 000 roupies).

Notre tarif peut paraître élevé, mais n'oubliez pas que, sur la promotion 2012, 100% de nos diplômés ont trouvé un emploi après avoir obtenu leur titre !   

PRÈS D’UN DEMI-SIÈCLE D’EXPÉRIENCE
SUPINFO - DR

Supinfo a été fondé en 1965. Cet institut forme des experts en technologies de l'information et de la communication. Reconnu par l'État français, il délivre un titre d’expert en informatique et systèmes d’information, enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles au niveau I (bac+5). L'enseigne anime actuellement 36 campus dans le monde entier dont 24 dans l'Hexagone.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Alick Mouriesse, président de Supinfo International : « nous voulons faire de Maurice un pôle d'excellence en informatique »

L'Éco austral : Votre école est présente dans 36 campus dont 12 à l'étranger. Pourquoi avoir choisi Maurice pour lancer votre nouveau programme ? Alick Mouriesse : Maurice veut être un centre informatique important et de nombreuses grandes entreprises internationales y sont déjà présentes. Mais l'un des freins à cette ambition est le manque de main d'oeuvre. Il manque plus de 2 000 d...