Performance

Réunion

Vindémia Group développe des atouts pour le département français et des compétences à l'export

11 juin 2016 | PAR Philippe Stéphant
En présence de Marie-Noëlle Sinama, armatrice, le groupe Vindémia a remis un chèque de 10 000 euros à Matthias Hoareau pour aider à son installation dans la pêche locale. - Stéphant
En accompagnant la montée en gamme de productions locales, avec une option à l’export, Vindémia s’ouvre aussi un relais de croissance avec l’enseigne FNAC, pour l’océan Indien.

La nouvelle dynamique à l’œuvre au sein du groupe Vindémia crée l’actualité du secteur de la grande distribution, en ce milieu d’année 2016. La principale innovation étant le partenariat entre Vindémia et la FNAC, chaîne française spécialisée dans la distribution de produits culturels et high-tech. « Notre enseigne d’espaces culturels, Agora, n’atteignait plus sa rentabilité car ce n’est pas un concept jusqu’au-boutiste dans ses spécialités. Une réorganisation de l’offre a permis de renouer avec l’équilibre, mais seul le savoir-faire d’une enseigne spécialisée, telle que la FNAC, peut apporter entière satisfaction à notre clientèle, explique Olivier Langlet, PDG de Vindémia Group depuis octobre 2014. » Apportant un regard nouveau au sein du groupe, le dirigeant avait rapidement innové en signant le premier partenariat avec un franchisé indépendant, aux Avirons, pour l’enseigne de supermarché Score. C’est grâce à une ancienne collaboration avec un actuel dirigeant de la FNAC, au sein d’une enseigne de la grande distribution, en Belgique, qu’a pris naissance l’idée d’un tel partenariat. « Vindémia gère désormais la franchise FNAC pour l’océan Indien, révèle Olivier Langlet, ce qui nous permet d’envisager le déploiement de l’enseigne sur d’autres territoires. »
Dès le 13 juillet, le premier espace FNAC sera inauguré, sur 300 m2, dans le centre commercial Jumbo Grand Large, à Saint-Pierre, et vise de belles performances en prix.

Pour accroître la production locale

Filiale du groupe Casino, Vindémia souhaite aussi ouvrir de nouveaux marchés pour la production locale réunionnaise, grâce aux réseaux de distribution de Casino, en métropole. À Saint-Pierre, le 9 juin, Vindémia a signé une Charte Qualité avec 4 producteurs de banane, de la coopérative SICA TR, pour développer le marché d’un produit d’excellence réunionnais. Une Charte Qualité pour la filière poissons a aussi été signée, à Saint-Pierre, avec 4 artisans de la pêche traditionnelle de poissons de fond. Une filière en régression qui a besoin d’être relancée par un accompagnement à l’investissement et à l’organisation du marché. Olivier Langlet a remis un chèque de 10 000 euros à un jeune pêcheur pour aider à l’acquisition de son bateau. « Grâce au partenariat de Vindémia, et à l’accompagnement que nous mettons en place, nous pourrons séduire de nombreux pêcheurs qui ne savent pas, aujourd’hui, comment vendre leur poisson, déclare Marie-Noëlle Sinama, seule femme armateur de La Réunion, gérante de la poissonnerie Pacha, à Saint-André. » 
 
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Vindémia Group développe des atouts pour le département français et des compétences à l'export

La nouvelle dynamique à l’œuvre au sein du groupe Vindémia crée l’actualité du secteur de la grande distribution, en ce milieu d’année 2016. La principale innovation étant le partenariat entre Vindémia et la FNAC, chaîne française spécialisée dans la distribution de produits culturels et high-tech. « Notre enseigne d’espaces culturels, Agora, n’atteignait plus sa rentabi...