Hot

France

Ericka Bareigts, première ministre des Outre-mer réunionnaise

31 aoû 2016 | PAR AFP
Ericka Bareigts devient la première Réunionnaise à occuper le poste de ministre des Outre-mer. - gouvernement.fr
Ericka Bareigts devient, suite à la démission surprise de George Pau-Langevin, la première Réunionnaise à occuper le poste de ministre des Outre-mer.
La ministre de l'Outre-mer sortante, George Pau-Langevin, a souhaité « mettre un terme à ses fonctions ministérielles pour des raisons personnelles ». Cette démission a d'autant plus surpris qu'elle avait tenu quelques heures avant cette annonce un point-presse de rentrée, au cours duquel elle avait évoqué les prochains dossiers, comme la création de la future Cité des Outre-mer, promesse de campagne de François Hollande, dont le lieu doit être prochainement annoncé, ou encore la loi Égalité réelle Outre-mer, qui doit être examiné en séance publique le 4 octobre.
Elle est remplacée par Ericka Bareigts, qui devient à 49 ans, la première ministre des Outre-mer issue de La Réunion.
« Très heureuse d'avoir été choisie », la nouvelle ministre a expliqué à avoir « une énorme envie et une énorme énergie ». « Mais je sais les combats qui sont devant moi », et notamment celui pour l'Égalité réelle, « plus fort qu'ailleurs dans les Outre-mer parce que les inégalités sont plus fortes ».
Avant son entrée au gouvernement en février, elle était une députée engagée de longue date au PS et active à l'Assemblée entre autres sur les sujets ultramarins. Elle a par ailleurs siégé au Conseil représentatif des français d'Outre-mer (Crefom), puissant lobby d'outre-mer, dont elle a été la vice-présidence.
Élue conseillère régionale en 2010, et députée de la première circonscription de La Réunion en 2012, Ericka Bareigts a aussi été secrétaire nationale du PS aux outremers.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

France

Ericka Bareigts, première ministre des Outre-mer réunionnaise

La ministre de l'Outre-mer sortante, George Pau-Langevin, a souhaité « mettre un terme à ses fonctions ministérielles pour des raisons personnelles ». Cette démission a d'autant plus surpris qu'elle avait tenu quelques heures avant cette annonce un point-presse de rentrée, au cours duquel elle avait évoqué les prochains dossiers, comme la création de la future Cité des Outre-mer, ...