Performance

Réunion

Jipé Réunion fait évoluer les offres et les marchés de la construction modulaire

L’objectif actuel de Jipé Réunion est de développer des solutions innovantes d’habitat pour les particuliers. Jipé Réunion
Leader de la construction modulaire, l’entreprise du groupe CILAM dispose d’une offre exclusive en longueur de modules et développe des solutions innovantes pour l’habitat individuel.

Ce sont les grands chantiers, dont celui de la route des Tamarins, qui ont motivé en 1997 la création de Jipé Réunion. Acteur français de la construction modulaire, spécialisé dans l’équipement de bases vie et d’installations pour le BTP, Jipé propose alors son savoir-faire aux professionnels de l’île et s’impose en leader sur ce marché. La fin des grands travaux, en 2010, ouvre une nouvelle ère pour l’entreprise qui rejoint le groupe Sodico, filiale de la CILAM (Compagnie laitière des Mascareignes), spécialisé dans la fabrication d’emballages et de panneaux isolants. « Sodico était un partenaire commercial de Jipé Réunion et a saisi l’opportunité d’une diversification liée à l’une de ses productions », retrace Guillaume Lamy, directeur opérationnel de Jipé Réunion. Dans un contexte de crise du bâtiment, l’entreprise met en œuvre une stratégie de repositionnement en plus qualitatif. « Nous n’étions plus leader sur ce marché car d’autres offres avaient évolué vers de nouveaux produits ayant moins l’apparence de constructions modulaires, commente Guillaume Lamy. En développant de nouvelles offres, avec des solutions diversifiées de sur-toiture, de bardages et d’isolation thermique, nous avons reconquis ce leadership. » Le chiffre d’affaires de Jipé Réunion, qui était de 3 millions d’euros en 2010, a progressé de 50% dès 2013, pour atteindre 9 millions d’euros en 2014. Avec un effectif d’une trentaine de collaborateurs qui se renforce lors des opérations de terrain. 

DES AVANTAGES COMPÉTITIFS

Implantée à La Possession, Jipé Réunion dispose d’un site industriel de 5 000 mètres carrés, dont 2 000 mètres carrés couverts, et produit près de 6 000 mètres carrés de préfabriqués à l’année. « L’offre de location est gérée par notre structure LBM, précise Guillaume Lamy, qui dispose d’un parc locatif de 250 modules dont 80% sont loués en permanence. » En 2015, Jipé Réunion détenait 44% du marché de la construction modulaire devant deux entreprises concurrentes. « Notre clientèle s’équilibre entre les secteurs public et privé, dont 30% de prestations liées aux activités de BTP et 30% aux établissements scolaires, détaille Guillaume Lamy. Nous intervenons depuis 2014 à Mayotte pour la construction d’un collège sur 1 700 mètres carrés et nous y avons livré en 2015 un centre de dialyse avec sur-toiture, une nouvelle facette de notre activité. » Jipé Réunion a aussi livré en 2014 les locaux temporaires de l’école d’infirmières, au CHU Nord, et un total de 3 000 mètres carrés de locaux scolaires. « Nous sommes les seuls à La Réunion à pouvoir proposer des cellules de 9 mètres de longueur, ce qui réduit le nombre de poteaux à l’intérieur des grandes salles », indique Guillaume Lamy. Jipé utilise des profils d’acier européens qui sont préparés, spécifiquement, pour ses techniques propres d’assemblage et subissent uniquement des opérations de soudure à La Réunion. Les menuiseries et l’isolation sont achetées en local. Cette technologie modulaire satisfait aux préoccupations du dévelop-pement durable puisque les modules sont entièrement recyclables, composés à 80% d’acier. La fabrication en usine est une garantie de qualité et permet une livraison clé en main avec les aménagements prévus à la commande. « Nous avons livré aux Avirons une école de 650 mètres carrés sur deux niveaux pour moins de 750 000 euros, avec sur-toitures, bardages et coursives, clé en main, en quatre mois et demi après l’ordre de service. »
 

Guillaume Lamy, directeur opérationnel de Jipé Réunion : « Nous sommes les seuls à La Réunion à pouvoir proposer des cellules de 9 mètres de longueur, ce qui réduit le nombre de poteaux à l’intérieur des grandes salles. »  -  Philippe Stéphant
Guillaume Lamy, directeur opérationnel de Jipé Réunion : « Nous sommes les seuls à La Réunion à pouvoir proposer des cellules de 9 mètres de longueur, ce qui réduit le nombre de poteaux à l’intérieur des grandes salles. »  -  Philippe Stéphant

DES SOLUTIONS INNOVANTES D’HABITAT

Les locaux modulaires sont facturés de 600 euros le mètre carré, pour des bureaux avec faux plafonds et sols souples, à 1 200 euros le mètre carré pour les options les plus sophistiquées. On se rapproche alors du coût d’une construction traditionnelle, mais les avantages de rapidité, de finition clé en main et d’une possibilité de relocalisation restent déterminants. « L’aspect provisoire reste prépondérant, mais nous réalisons aussi des bâtiments définitifs avec du modulaire », remarque Guillaume Lamy. L’objectif actuel de Jipé Réunion est de développer des solutions innovantes d’habitat pour les particuliers, dont une offre de studio avec toiture végétalisée. Des solutions environnementales avancées sont déjà maîtrisées en restant dans le cadre de la préfabrication. Depuis plusieurs années, Jipé Réunion avait anticipé sur les démarches nécessaires pour l’obtention du marquage CE pour les constructions modulaires étagées, qui garantit la solidité, la durabilité jusqu’à 50 ans et la sismicité de ses réalisations.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Jipé Réunion fait évoluer les offres et les marchés de la construction modulaire

Ce sont les grands chantiers, dont celui de la route des Tamarins, qui ont motivé en 1997 la création de Jipé Réunion. Acteur français de la construction modulaire, spécialisé dans l’équipement de bases vie et d’installations pour le BTP, Jipé propose alors son savoir-faire aux professionnels de l’île et s’impose en leader sur ce marché. La fin des grands travaux, en 2010, ouvre...