Leader

Océan Indien

Axel Gomez : l’architecte inter-îles

1 avr 2017 | PAR Jacques Rombi | N°318
Axel Gomez avec, en arrière-plan, l’une de ses « villa intemporelles » qui se caractérisent par leurs qualités bioclimatiques. DR
Son groupe AXL GMZ chapeaute aujourd’hui six enseignes spécialisées dans l’ingénierie et la promotion immobilière. Un parcours original caractérise cet architecte qui intervient depuis douze années simultanément à La Réunion et à Maurice.


Un peu en marge des circuits traditionnels, Axel Gomez a développé des projets originaux dans les deux îles qui se distinguent d’abord par leurs financements, puis par leurs conceptions bioclimatiques. C’est bien connu, en France les banques ont lâché les promoteurs immobiliers depuis longtemps, mais cet entrepreneur a trouvé la parade en s’associant avec des constructeurs comme GTOI (Colas) sur des programmes de logements à La Possession. Parallèlement, il intervient à l’île Maurice depuis 2015 sur un ambitieux projet de villas initié en statut RES à Grand Baie. « La première phase de 16 villas est en cours de livraison et nous attaquons directement la deuxième phase, dénommée « The one », juste à côté car elles connaissent un bel engouement. »

D’AMBITIEUX PROGRAMMES DE CENTRES COMMERCIAUX

Il faut dire que ses villas bioclimatiques de type R+1 sont remarquables de par la qualité de leurs matériaux et leur conception architecturale. Un concept lancé à Maurice et qui s’exporte à La Réunion. « Lors d’un salon de la maison, ces 'villas intemporelles' ont séduit les Réunionnais et nous avons lancé le même type de construction pour 15 villas qui jouxtent le village Nature du Lodge Tamarin à La Possession. Elles seront gérées par cette structure sur le mode de la gestion hôtelière. » À La Réunion toujours, Axel Gomez travaille sur d’ambitieux programmes de centres commerciaux. « Sur 5 000 mètres carrés de la ZAC Moulin Joli, à La Possession, nous allons construire ‘l’R du Temps’, un centre commercial qui sera un vrai centre de vie et de loisirs avec des espaces de restauration, un bowling et un hôtel d’affaires de 60 chambres. Pas loin de là, le projet ‘Quatuor’ porte sur des constructions de bureaux, commerces et activités diverses. Le projet sera ensuite confié à une société de gestion ou revendu à la banque partenaire. »

UN ÉCHANGE DE SAVOIR-FAIRE

Toujours suivant un concept bioclimatique, tous ces projets englobent toits végétalisés et traitement des eaux usées en partenariat avec le Réunionnais Dom’eau, établi aussi à Maurice. Loin des grands débats sur la coopération régionale, Axel Gomez fournit un bel exemple d’échanges de ressources humaines entre les deux îles sœurs. « Des équipes réunionnaises interviennent à Maurice, notamment pour les finitions. Elles sont complétées par des compagnons qui peuvent ainsi transmettre leur savoir-faire sur les deux îles. »
D’autres projets sont en cours dans d’autres îles de l’océan Indien, ainsi qu’au Mozambique, en Tanzanie et au Cameroun avec un intéressant partenariat avec l’enseigne MrBricolage. Preuve s’il en fallait que nos entrepreneurs de l’océan Indien peuvent trouver de belles opportunités en Afrique. « Ma philosophie porte sur l’idée de véhiculer à l’extérieur des produits qui se démarquent des autres », explique ce bâtisseur qui s’est adapté au nouveau dispositif Property Development Scheme (PDS) à l’Ile Maurice. « Finalement, nous sommes revenus à l’ancien dispositif IRS car le pourcentage de 25% de logements devant être vendus aux Mauriciens n’est plus obligatoire. De toute façon, nous proposons sur notre phase 2 à Grand Baie trois niveaux de prix, de façon à répondre à toutes les demandes, étrangères comme mauriciennes. » 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Axel Gomez : l’architecte inter-îles

 Un peu en marge des circuits traditionnels, Axel Gomez a développé des projets originaux dans les deux îles qui se distinguent d’abord par leurs financements, puis par leurs conceptions bioclimatiques. C’est bien connu, en France les banques ont lâché les promoteurs immobiliers depuis longtemps, mais cet entrepreneur a trouvé la parade en s’associant avec des constructeurs comme GT...