Performance

Réunion

Parabole Réunion mise sur l’ADSL et patiente pour la fibre

Samuel Le Mercier, directeur général délégué de Parabole Réunion : « Hormis un abonnement téléphonique seul, tout est possible et à la carte. Pour le service comme pour le budget, la liberté est laissée au client. » Guillaume Foulon
Engagé dans la bataille des offres internet et téléphone depuis 18 mois, Parabole Réunion fait figure de petit Poucet sur un marché où les gros opérateurs rivalisent à coup de millions d’euros investis. Pour se faire une place, l’opérateur a choisi de faire un pas de côté.

Rivale historique de Canal+ Réunion sur le marché de la télévision par satellite, Parabole Réunion, propriété de l’homme d’affaires mauricien Thierry Lagesse, a pu conserver son indépendance après la fusion de TPS et CanalSat en janvier 2007 grâce à ses accords contractuels. La concurrence est restée vivace même si les deux opérateurs proposent de nombreuses chaînes identiques. Arrivée sur le marché des abonnements internet et téléphone sur la pointe des pieds en avril 2016, Parabole Réunion applique une recette qu’elle connaît bien : se différencier pour exister. Là où les gros opérateurs investissent des millions d’euros pour développer un réseau FttH (Fiber to the Home) en propre, Parabole Réunion continue, pour le moment, de miser sur l’ADSL. « Un tiers seulement des foyers réunionnais sont aujourd’hui raccordables à la fibre », assure le directeur général délégué de Parabole Réunion, Samuel Le Mercier. Sa cible est donc composée des 70% de Réunionnais restants. Et sur ce marché, Parabole Réunion a des arguments à faire valoir.  

DES OFFRES MODULABLES

« Pour la très large majorité des usagers, une connexion ADSL de 50 MB comme celle que nous proposons est largement suffisante. Surtout si la bande-passante n’est pas cannibalisée par la télévision. » C’est le cas avec Parabole Réunion puisque, par essence, la télévision est diffusée par satellite. Pour Internet, c’est le réseau régional « La Réunion numérique » qui est utilisé, permettant de couvrir 90% du territoire et, surtout, « d’avoir une maîtrise de notre offre sur le plan technique », précise le directeur général délégué. En s’appuyant sur ces deux ressources, Parabole Réunion propose des offres qu’elle veut modulables. « Hormis un abonnement téléphonique seul, tout est possible et à la carte. Pour le service comme pour le budget, la liberté est laissée au client. » Un positionnement différenciant qui a permis d’attirer plusieurs milliers d’abonnés sur l’offre internet, assure Samuel Le Mercier. Surtout, ces abonnés sont pour moitié de nouveaux clients venus spécifiquement pour l’offre internet et qui s’ajoutent ainsi aux 80 000 foyers que revendique Parabole Réunion.

LA FIBRE ? PARABOLE RÉUNION Y VIENDRA

Reste que, et l’opérateur en est bien conscient, les usages évoluent vite et le réseau fibre deviendra, à terme, incontournable. Parabole Réunion étudie donc le marché et se donne le temps de choisir la stratégie adaptée. « Nous sommes reconnus comme opérateur commercial fibre auprès de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes - Ndlr). Le co-investissement ou la location de réseau, plusieurs options sont possibles », précise Samuel Le Mercier avant d’ajouter, sourire en coin : « Il y a déjà six communes à La Réunion qui ne seront pas couvertes par des opérateurs privés et où la Région déploiera son propre réseau. » Sur un marché ultra-concurrentiel et un si petit territoire, « sept opérateurs, c’est unique ». Raison pour laquelle Parabole Réunion se positionne sur des niches. Une chose semble néanmoins acquise, rien n’est dans les tuyaux sur le marché du mobile. Ce qui n’empêche pas Samuel Le Mercier de regarder avec attention ce qui s’y passe. « L’arrivée de Free peut rebattre les cartes et bouleverser certains équilibres. Et puis c’est également des économies pour les consommateurs. » 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Parabole Réunion mise sur l’ADSL et patiente pour la fibre

Rivale historique de Canal+ Réunion sur le marché de la télévision par satellite, Parabole Réunion, propriété de l’homme d’affaires mauricien Thierry Lagesse, a pu conserver son indépendance après la fusion de TPS et CanalSat en janvier 2007 grâce à ses accords contractuels. La concurrence est restée vivace même si les deux opérateurs proposent de nombreuses chaînes identiques. ...