Performance

Réunion

La restauration rapide mexicaine avec Fresh Burritos

Nisma Utteemun, qui a reçu le prix Julie Mas cette année, entourée de son associé, Fabrice Alanoix, et du représentant de la franchise, Frédéric Decauwert, en visite sur l’île. Guillaume Foulon
Avec son associé Fabrice Alanoix, 33 ans, Nisma Utteemun, 28 ans, a opté pour cette franchise parce qu’elle apporte savoir-faire et expérience. Pour l’enseigne lilloise, créée en 2011, c’est un premier test positif hors de l’Hexagone.

La casquette de chef d’entreprise vissée sur la tête, la dynamique Nisma pousse l’horizon loin. Après l’ouverture en février dernier du premier Fresh Burritos de l’île au centre commercial Jumbo Sainte-Marie, la jeune entrepreneure prospecte déjà activement dans le sud pour ouvrir un deuxième restaurant, mais également au Port et à Sainte-Suzanne. « Tout dépendra de la bonne opportunité. » Avec une moyenne de 150 clients jour, le premier restaurant Fresh Burritos est déjà rentable, mais le parcours aura été épineux. « Nous avons essuyé trois refus bancaires par manque d’expérience dans le secteur. Avant d’avoir cet emplacement, nous avons visité des locaux en centre-ville de Saint-Denis mais il y avait beaucoup de travaux à faire et un manque de places de parking… » 

UNE FRANCHISE, ÇA RASSURE LES BANQUIERS

Être adossé à une franchise, qui compte déjà 20 restaurants en France métropolitaine, projette d’en ouvrir 4 autres d’ici la fin 2017 et 8 par an dans les trois prochaines années, a permis au duo d’accélérer son installation. « La franchise nous a aidés à entrer dans la galerie commerciale et également sur le plan bancaire ; j’ai frappé à toutes les portes pour connaître les subventions », relate Nisma. Mais le centre commercial a un coût : 275 000 euros de droit au bail (sur les 560 000 euros d’investissement personnel qui comprennent travaux et aménagements), et 5 000 euros de loyer mensuel. 
Amis et désormais associés, Nisma et Fabrice, sont tombés par hasard sur une franchise de restauration rapide mexicaine alors qu’ils étaient en vacances en Métropole en janvier 2016. « Nous avons pensé que c’est un concept qui aurait du succès à La Réunion ». À leur retour, Nisma, commerciale au JIR, et Fabrice, conseiller en gestion de patrimoine, décident de se lancer. « Je ne voyais pas d’avenir dans mon métier, c’était le moment d’entreprendre. » 

DES RÉSULTATS TRÈS SATISFAISANTS

« La franchise apporte savoir-faire et expérience : c’est un process en place à respecter », explique la jeune femme. Les deux associés commandent 40% des produits via la centrale d’achats en faisant appel à un professionnel de la logistique qui stocke et livre, et ils achètent le reste localement. « Nous sommes allés directement à la rencontre des producteurs au Chaudron ; aujourd’hui, nous négocions mieux les tarifs parce que nous avons du volume et sommes directement démarchés », expliquent les associés. Pour Frédéric Decauwert, responsable des opérations chez Fresh Burritos, le premier restaurant à La Réunion est prometteur pour la suite. « Ce restaurant a déjà des résultats qui se situent dans la fourchette haute. Cette installation à La Réunion nous a permis de savoir que nous étions capables de sortir de notre pré carré et de réussir Outre-Mer sur le plan logistique. C’est un premier test favorable pour développer l’international… » Nisma, d’origine anglo-mauricienne, imagine déjà qu’elle ira un jour sur l’île sœur, même si le marché est particulier et l’obligera à réadapter le concept.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

La restauration rapide mexicaine avec Fresh Burritos

La casquette de chef d’entreprise vissée sur la tête, la dynamique Nisma pousse l’horizon loin. Après l’ouverture en février dernier du premier Fresh Burritos de l’île au centre commercial Jumbo Sainte-Marie, la jeune entrepreneure prospecte déjà activement dans le sud pour ouvrir un deuxième restaurant, mais également au Port et à Sainte-Suzanne. « Tout dépendra de la bonne op...