Performance

Réunion

Le régiment de service militaire adapté inculque savoir-faire et savoir-être

1 avr 2018 | PAR La rédaction | N°328
Le capitaine René Fayet, chef du bureau insertion du régiment du Service militaire adapté de La Réunion : « Nous considérons la formation en alternance comme l'une des meilleures pistes pour les jeunes Réunionnais, mais nous misons aussi sur le savoir-être pour les insérer dans la société. » Marion Gauge
Ce régiment atypique forme chaque année à La Réunion plus de 1 000 jeunes volontaires de 18 à 25 ans, éloignés du système scolaire et en panne de projet d’avenir. Pégadogie militaire.

« Notre dispositif offre à des jeunes en difficulté la possibilité de reprendre une vraie place dans la vie active par une formation citoyenne et professionnelle », explique le capitaine René Fayet chef du bureau insertion du régiment du Service militaire adapté de La Réunion. Encadrés par des militaires de l'Armée de terre (200 cadres dont 60 avec une casquette professionnelle) dans les trois sites de Saint-Denis, Saint-Pierre et Bourg-Murat, les jeunes apprennent pendant un mois les bases de la vie militaire, puis suivent une formation professionnelle de 6 à 12 mois parmi 36 filières proposées (aide cuisinier, électricien, peintre en bâtiment, conducteur de poids lourds, etc.) avec une remise à niveau scolaire. 
Au total, 1 080 volontaires stagiaires, dont 23 % de filles, sont formés en 2018 au sein du RSMA de La Réunion qui est le plus dynamique des Outre-mer, parfaitement implanté dans le paysage réunionnais depuis 1965 (le 1er RSMA ayant vu le jour aux Antilles en 1963). « À l'origine, c'était un RSMA bâtisseur. Le but était que les jeunes gens fassent leur service militaire avec des bases professionnelles, notamment dans les métiers du bâtiment et des travaux publics où les besoins étaient importants. Depuis que l'Armée est devenue professionnelle, les candidats sont aujourd'hui volontaires. Il y a cinq ans, ils étaient encore 600 par an. Désormais, ils sont plus de 1 000 », se félicite le capitaine Fayet. 

Les trois-quarts des jeunes sont insérés

Ils sont mille jeunes à bénéficier du label RSMA et des valeurs qui y sont adossées : motivation, ponctualité, respect de la tenue, de la hiérarchie, esprit d'équipe... Par ailleurs, le régiment compte 275 VT (volontaires techniques) qui aident à faire fonctionner le régiment (magasiniers, aides-mécaniciens, postes d'encadrement, etc.), des jeunes de 18 à 25 ans qui signent un contrat d'un an renouvelable jusqu'à quatre ans. 
Le RSMA est devenu au fil du temps un acteur majeur de la formation professionnelle, qui a su tisser un réseau dense avec les institutionnels mais également des partenaires mobilité (Comité national d'accueil et d'actions pour les Réunionnais en mobilité (Cnarm), DOM, Engagement défense) puisqu'ils sont 240 à se retrouver avec un projet d'emploi, de formation ou de carrière militaire. « 78,5 % des jeunes sont insérés : 65 % sont des emplois durables, 16 % des contrats de moins de six mois et on compte 19 % de reprises de formation. Nous emmenons les jeunes vers l'emploi, mais nous n'avons pas terminé notre mission. Nous misons sur le savoir-être inculqué pour leur permettre de trouver leur place dans la société », résume le capitaine René Fayet.

DES OBJECTIFS RENOUVELÉS POUR LE SMA 2025
Présent dans tous les DOM-TOM, le Service militaire adapté (SMA) forme 6 000 bénéficiaires par an. « Révélateur de potentiels et promoteur de confiance », comme l'a annoncé la ministre des Outre-mer Annick Girardin à l'occasion du colloque du SMA en février dernier, ce dispositif unique et original affiche de nouvelles ambitions à l'horizon 2025. Il s’agit, entre autres, de développer la qualité d'insertion pour garantir des emplois durables, de renforcer l'accompagnement médical, psychologique et social des jeunes, car ce sont bien souvent des publics fragiles, de lancer un plan Erasmus SMA pour développer la mobilité inter-Outre-mer et d’inclure le SMA dans la révolution numérique. À La Réunion, une formation d'installateur de fibre optique FttH (Fibre optique jusqu'au domicile) est d'ailleurs proposée depuis la rentrée 2017. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le régiment de service militaire adapté inculque savoir-faire et savoir-être

« Notre dispositif offre à des jeunes en difficulté la possibilité de reprendre une vraie place dans la vie active par une formation citoyenne et professionnelle », explique le capitaine René Fayet chef du bureau insertion du régiment du Service militaire adapté de La Réunion. Encadrés par des militaires de l'Armée de terre (200 cadres dont 60 avec une casquette professionnelle) da...