Performance

Réunion

Noor et Shaakir Locate : « La franchise est incontournable »

De gauche à droite, Noor et Shaakir Locate. Avec Shaakir, ils sont cinq de la dernière génération, prêts à poursuivre le développement d’un groupe créé en 1948, qui compte plus de 500 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 88,5 millions d’euros en 2015. Marion Gauge-Rousselot
Groupe familial diversifié (industrie, services, commerce), Locate Océan Indien réalise 25% de son chiffre d’affaires avec des enseignes de franchise. Son credo : s’adosser à des partenaires forts, leaders sur leur marché.

À ce jour, Locate possède 26 points de vente franchisés, avec le souhait d’aller davantage sur l’est dans les années à venir. Son histoire dans la franchise, la famille l’a initiée en 1982, à travers un premier partenariat avec André, dans l’équipement de la personne. « Notre objectif était de nous diversifier dans un métier que nous connaissions déjà. Puis, nous nous sommes concentrés sur le développement de métiers très pointus, l’équipement hôtelier et hospitalier (avec les filiales Promonet et Promedical, leaders sur leur marché) avant d’investir la distribution spécialisée avec Sport 2000 en 1997, ou encore Nocibé en 2006, un des leaders de la parfumerie et de la cosmétique avec pour l’instant six magasins à La Réunion », retrace Noor Locate, directeur général. Le patriarche, âgé de 74 ans, importateur et distributeur, à la tête autrefois d’un grand comptoir de bazar à Saint-Pierre, estime que le commerce en franchise est devenu incontournable. « C’est beaucoup plus rationnel dans un monde en perpétuelle évolution. Il n’y a plus de fabricant en France et le commerce a profondément changé. Lorsqu’on vend de la mode, il faut un éveil quotidien, avec une capacité de turn-over de produits, face à des Réunionnais informés, connectés, en attente des mêmes services qu’en Métropole. » Dans l’ère de la « fast fashion », Sport 2000, par exemple, compte pas moins de cinq collections par an. Au-delà de l’effet nouveauté, la famille Locate gère aussi la problématique de contre-saisonnalité avec un calendrier d’approvisionnement adapté et anticipé, la mise en place de « collectioning » spécifique…

TROIS MOYENNES SURFACES ET SIX À SEPT BOUTIQUES DE MODE PRÉVUES EN 2018-2019

Shaakir Locate, le neveu de Noor, en charge du développement commercial, est en permanence à la recherche de nouvelles enseignes fortes. « La mutation de l’organisation industrielle a conduit au développement du commerce en réseau. Nous sommes obligés de nous adosser à des centrales qui ont l’approvisionnement et les enseignes fortes nous permettent d’entrer dans les galeries commerciales. »
Le groupe partage chaque activité (sport, parfumerie, textile, chaussures) et s’entoure de professionnels pour gérer les différentes entités. Ces activités complémentaires permettent de réaliser des économies d’échelle et d’absorber les surcoûts liés au fret et à l’octroi de mer, en important plus de 500 conteneurs par an, 100 tonnes par avion notamment pour le médical et en disposant d’un dépôt à Marseille. 
Après les ouvertures successives fin 2016 des deux « retail parks » de Sainte-Marie et Saint-Pierre, qui comprennent respectivement 3 000 mètres carrés de surface commerciale partagée entre les marques Gemo et Sport 2000, Locate veut poursuivre sur sa lancée avec une dizaine d’ouvertures de magasins dans les prochains mois, en gérant au mieux la contrainte du foncier. Le groupe est également impliqué, avec Cadjee, dans le projet du centre commercial Casabona, dont la livraison est prévue à l’horizon 2019, qui s’étendra sur 12 000 mètres carrés de surface commerciale face au MacDonald’s de Saint-Pierre. Outre un Leader Price, il proposera notamment le premier Orchestra en version mégastore de 1 500 mètres carrés, un supermarché de la prénatalité jusqu’à la mode pour adolescents (en passant par le mobilier, la puériculture etc.).

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Noor et Shaakir Locate : « La franchise est incontournable »

À ce jour, Locate possède 26 points de vente franchisés, avec le souhait d’aller davantage sur l’est dans les années à venir. Son histoire dans la franchise, la famille l’a initiée en 1982, à travers un premier partenariat avec André, dans l’équipement de la personne. « Notre objectif était de nous diversifier dans un métier que nous connaissions déjà. Puis, nous nous sommes ...