Performance

Réunion

Observatoire de l’Immobilier : Le vendeur baisse le prix dans 70 % des cas

1 avr 2019 | PAR Ignace de Witte | N°338

Depuis 2005, Élena et Olivier Paris se sont spécialisés dans l’analyse du marché immobilier de La Réunion, de Saint-Martin et de la Guadeloupe et publient un véritable « argus » qui répond à la question que se pose tout le monde: « À votre avis, ça vaut combien ? »
Le principe de base à retenir est simple : « Un bien immobilier se vend au prix du marché ou ne se vend pas, le temps qui passe n'y change rien. » Et le prix du marché n’est pas forcément le prix que le vendeur a fixé initialement ! Olivier Paris explique : « Le cas classique est le vendeur qui regarde les biens similaires sur Leboncoin, tient compte du fait que les biens immobiliers valent plus chers dans l’Ouest et moins chers dans le Sud et il y ajoute inconsciemment une plus-value affective, parce que c’est SA maison. Mais l’acheteur, lui, n’a aucun affect, il fait son choix uniquement en fonction de sa capacité financière. »
Élena et Olivier Paris ont une convention avec 82 agences immobilière à La Réunion pour disposer des données de leurs transactions. Il en ressort que seulement 30 % des biens immobiliers sont vendus au prix initial voulu par le vendeur ! Cela signifie que 70 % des biens sont vendus après une baisse du prix. L’Observatoire de l’Immobilier mis en place par Élena et Olivier Paris permet aux 82 agences affiliées d’avoir des informations précises sur descriptif, le prix initial, le prix de vente et les délais de vente de chaque bien mis sur le marché, en temps réel. Les particuliers n’ont accès qu’à des données statistiques, mais qui sont déjà intéressantes (https://obsimo. jimdo.com/run-prix-vente/).
Les données fournies aux agences sont plus fines que toutes les statistiques fournies par les organismes officiels, qui n’ont pas les mêmes objectifs. « Même au sein d’une résidence récente, dont les logements partagent tous le même niveau de qualité de construction, un même type d’appartement (T2, T3, T4…), qu’il soit situé au rez-de-chaussée ou au dernier étage, qu’il subisse un vis-à-vis important ou bénéficie d’une vue imprenable sur l’océan verra sa valeur d’échange évoluer fortement, toutes choses étant par ailleurs identiques (surface, prestations…). Or, aucun organisme, fût-il étatique, dont les chiffres servent pourtant de base informative aux commentateurs, ne dispose de ces informations propres à chaque bien vendu. »

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Observatoire de l’Immobilier : Le vendeur baisse le prix dans 70 % des cas

Depuis 2005, Élena et Olivier Paris se sont spécialisés dans l’analyse du marché immobilier de La Réunion, de Saint-Martin et de la Guadeloupe et publient un véritable « argus » qui répond à la question que se pose tout le monde: « À votre avis, ça vaut combien ? » Le principe de base à retenir est simple : « Un bien immobilier se vend au prix du marché ou ne se vend pas, le tem...