Leader

Madagascar

Olivier Aimé Jaomiary, à la tête de la Jirama

Olivier Aimé Jaomiary (2ème à gauche) prendra les rênes de la Jirama après avoir été directeur des opérations d’Airtel en République démocratique du Congo. DR
Le conseil des ministres a nommé le 26 avril dernier ce cadre supérieur expérimenté, issu du secteur des télécommunications où il a travaillé notamment au sein d’Airtel en RDC. Il devra redresser la compagnie nationale d’eau et d’électricité.

Fin février, la compagnie nationale d’eau et d’électricité (Jirama) avait lancé une procédure de recrutement de son futur directeur général. Pas moins de 95 candidatures ont été recueillies et vingt postulants ont été présélectionnés. Mais seuls dix sont passés à une évaluation préliminaire.
Cinq candidats ont été retenus par la suite et présentés aux membres du conseil d’administration de la Jirama pour les entretiens. À l’issue de ce processus de sélection, qui a duré deux mois, trois noms ont été proposés au conseil des ministres qui a choisi Olivier Aimé Jaomiary.

SPÉCIALISTE EN RESSOURCES HUMAINES ET EN ORGANISATION

Âgé de 46 ans, le nouveau directeur général est doté de plusieurs années d’expérience en Afrique, au sein de l’opérateur de téléphonie mobile Airtel (groupe indien Bharti). Il a effectué ses études au sein de l’INSCAE (Institut national des sciences comptables et de l’administration d’entreprise) de Tananarive, de l’ESSEC en France et de la London Business School en Angleterre. De 1993 à juillet 1995, il est commandant adjoint de l’aéroport international d’Ivato à Tananarive, puis responsable financier de Conservation International (ONG de défense de la biodiversité) de novembre à décembre 1995. Il évolue vers le secteur des télécoms en 2000 en intégrant l’opérateur mobile malgache Ma-dacom en tant que directeur administratif et financier et des ressources humaines. Plus tard, Olivier Aimé Jaomiary occupe les postes de directeur des ressources humaines d’Airtel Madagascar et de Regional Manager d’Airtel Afrique. Il s’envole par la suite en République démocratique du Congo (RDC) pour y occuper le poste de directeur des opérations jusqu’à sa nomination à la Jirama.

OBJECTIF : RESTRUCTURATION

L’État malgache a choisi une personne d’expérience pour mener à terme la restructuration de la Jirama. La tâche s’avère particulièrement ardue compte tenu de ses difficultés financières. Début 2017, la compagnie a annoncé avoir besoin de plus de 200 millions d’euros pour fonctionner toute l’année alors que, dans la loi de finance 2017, les subventions prévues par l’État se limitent à 71 millions d’euros. Ce déficit handicape la société publique qui affiche un gros problème d’approvisionnement aussi bien pour l’eau que pour l’énergie. Les délestages sont légions dans tout le pays et en février dernier, une pénurie en eau potable a failli survenir dans la capitale et ses environs. Afin de résoudre tous ces problèmes, Olivier Aimé Jaomiary a pour principale mission de mettre en œuvre des plans stratégiques et opérationnels et d’améliorer la productivité de l’entreprise publique. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Olivier Aimé Jaomiary, à la tête de la Jirama

Fin février, la compagnie nationale d’eau et d’électricité (Jirama) avait lancé une procédure de recrutement de son futur directeur général. Pas moins de 95 candidatures ont été recueillies et vingt postulants ont été présélectionnés. Mais seuls dix sont passés à une évaluation préliminaire. Cinq candidats ont été retenus par la suite et présentés aux membres du conseil d...