Performance

Réunion

Orange en phase de conquête de marché

1 avr 2017 | PAR La rédaction | N°318
Mireille Hélou, directrice d’Orange Réunion-Mayotte, surfe habilement sur une vague porteuse et enregistre une progression de 8,4% de ses clients en téléphonie mobile. Guillaume Foulon
Leader sur le marché de la téléphonie fixe et de l’Internet, où il compterait près de 80 000 abonnés, l’opérateur progresse sur le marché de la téléphonie mobile et se rapproche du leader historique SFR.

Opérateur historique des télécommunications à La Réunion, France Télécom a raté pourtant le coche de la téléphonie mobile, préférant à l’époque se concentrer sur les Antilles et laissant le champ libre à SFR. Ce dernier a lancé son offre commerciale en septembre 1995 sous l’impulsion d’Abdéali Goulamaly qui avait d’ailleurs eu beaucoup de mal à le convaincre de venir sur cette petite île de l’océan Indien. L’affaire s’est pourtant révélée juteuse, avec des bénéfices d’autant plus impressionnants que SFR a profité du monopole pendant cinq longues années. En août 2000, France Telecom vient enfin animer la concurrence et déployer des investissements. En 2008, il est le premier opérateur des DOM à proposer un réseau et des services 3G+. Mais SFR trône toujours à la première place et, avec la seule téléphonie mobile, enregistre un chiffre d’affaires supérieur : 255,7 millions d’euros en 2007 contre 250 millions à France Télécom. Une étude réalisée en 2012 par LH2 DOM indique, pour la téléphonie mobile, 60% de parts de marché à SFR, 30% à Orange (France Télécom) et 10% à Only (Outremer Telecom), troisième opérateur arrivé sur le marché en 2007.

AU GLOBAL, ORANGE A DÉPASSÉ SFR

Depuis 2012, les choses on évolué et Orange s’est engagé dans un vaste programme d’investissements (à hauteur de 500 millions d’euros) à La Réunion et à Mayotte. En 2015, on peut estimer son chiffre d’affaires à 330 millions d’euros contre 265,4 millions d’euros à SFR. L’année 2016 a vu le rattrapage s’intensifier et Mireille Hélou, directrice d’Orange Réunion-Mayotte annonce une progression de 8,4% de ses clients en téléphonie mobile. Selon l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), sa part de conquête se situe à 70% sur l'intégralité du marché qui est désormais dopé par l’arrivée de la fibre optique pour l’Internet. Fait significatif, Orange annonce avoir recruté 200 personnes en 2016, ce qui porte ses effectifs à un millier, quand SFR annonce la suppression de 157 postes, soit 41% de ses effectifs. Mireille Hélou semble surfer habilement sur une vague porteuse et annonce, pour 2016, une croissance de 3,4% de son chiffre d’affaires global – sur La Réunion et Mayotte. Cette phase de conquête la rapproche du leader historique de la téléphonie mobile, d’autant que l’arrivée de Free (suite à la cession d’Only) se fait attendre. Mais la concurrence devrait s’intensifier avec l’arrivée de Zeop qui a obtenu une licence pour la 4G et se trouve déjà très actif sur la fibre optique en tant qu’acteur de l’Internet. Sachant qu’il faut bien deux ans pour mettre en place un réseau de téléphonie mobile, on peut penser qu’Orange va en profiter pour conquérir le maximum de parts de marché avec une politique de communication agressive et une implication sociétale plus marquée que jamais. 

LE TRÈS HAUT DÉBIT MOBILE À MAFATE 
Fabienne Dulac, directrice exécutive d'Orange France, est venue en personne annoncer, le 6 avril, l’ouverture de la 4G+ Orange sur le cirque de Mafate et ses environs. La 4G+ permet des débits pouvant aller jusqu’à 300Mbt/s, soit des usages jusqu’à 20 fois plus rapides qu’en 3G+. Ces débits sont possibles grâce à l’expertise technique d’Orange et à son choix d’agréger sur ce cirque isolé les trois bandes de fréquences des 800MHz, 1800MHz, 2.6GHz obtenues lors de l’attribution du lot de fréquences par l’Arcep à La Réunion en octobre 2016. Depuis le 1er décembre, Orange a ouvert la 4G à la Réunion avec un taux de couverture de 99% de la population et poursuit son déploiement avec la couverture en 4G+ de certaines zones comme le cirque de Mafate.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Orange en phase de conquête de marché

Opérateur historique des télécommunications à La Réunion, France Télécom a raté pourtant le coche de la téléphonie mobile, préférant à l’époque se concentrer sur les Antilles et laissant le champ libre à SFR. Ce dernier a lancé son offre commerciale en septembre 1995 sous l’impulsion d’Abdéali Goulamaly qui avait d’ailleurs eu beaucoup de mal à le convaincre de venir sur ...