ID

Maurice

PadCo : un gros acteur du BTP en faillite

1 oct 2020 | PAR La rédaction | N°353

Il semble que ce soit bel et bien la fin de l’entreprise familiale des Hao Thyn Voon. Placée sous administration volontaire en juillet dernier, PadCo (pour Philippe, Alain et Didier, prénoms du fondateur et de ses deux fils) a mis fin aux contrats de ses 900 employés. Une faillite sur fond de crise de la covid-19, mais aussi de scandale. Début-juin, l’affaire de la centrale électrique de St Louis a éclaboussé le numéro deux du gouvernement, Ivan Collendavelloo, vice-Premier ministre, mais aussi ministre de l’Énergie et donc en charge du Central Electricity Board (CEB), le distributeur national d’électricité. Ivan Collendavelloo a démissionné pour devenir simple parlementaire. PadCo est soupçonnée d’avoir été l’intermédiaire de la firme danoise BWSC qui a confirmé avoir versé des pots-de-vin pour remporter l’appel d’offres pour le réaménagement de la centrale électrique, projet financé, en 2016, par la Banque africaine de développement. La Commission anti-corruption (ICAC) enquête aussi sur PadCo suite à la plainte de la banque HSBC qui l’accuse de cinq cas de falsification de documents bancaires. Les comptes de l’entreprise étant gelés, ses finances ne lui permettent plus d’honorer ses dettes, ses contrats de travail et l’hébergement de travailleurs étrangers.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

PadCo : un gros acteur du BTP en faillite

Il semble que ce soit bel et bien la fin de l’entreprise familiale des Hao Thyn Voon. Placée sous administration volontaire en juillet dernier, PadCo (pour Philippe, Alain et Didier, prénoms du fondateur et de ses deux fils) a mis fin aux contrats de ses 900 employés. Une faillite sur fond de crise de la covid-19, mais aussi de scandale. Début-juin, l’affaire de la centrale électrique...