Happy Few

Monde

Paris redevient royal avec une Pequignet au poignet

La Paris Royal réf. 9007437CN est ici proposée avec un bracelet en alligator noir grandes écailles et une boucle déployante avec rappel du Lys Royal en relief. Prix de vente : 7 000 euros.
Non, l’horlogerie française n’a pas totalement disparu. Quelques maisons font de la résistance à l’image de la manufacture Pequignet qui continue à proposer de belles montres comme la classique mais fort sympathique Paris Royal réf. 9007437CN.

Relancée en 2012 par Laurent Katz, Pequignet est une manufacture horlogère française fondée en 1973 par Emile Pequignet qui dispose de son propre mouvement, le « calibre royal », un mouvement conçu, prototypé, contrôlé et assemblé dans le laboratoire de haute horlogerie Pequignet à Morteau, dans le Jura. La marque se positionne comme « une vraie marque horlogère » avec, pour sa gamme « Manufacture », des garde-temps manufacturés maison. Représentant en quelque sorte la renaissance de la haute horlogerie française, la marque frappée par le Lys Royal présente des modèles très haut de gamme avec sa collection Manufacture, mais aussi des modèles bien plus abordables avec ses collections Moorea, Élégance, Hossegor, Equus…
La Paris Royal réf 9007437CN est un modèle Manufacture que l’on peut considérer comme relativement classique, une montre au boîtier de 41 mm en acier poli étanche à 50 mètres qui abrite un cadran argenté guillocheté qui souligne l’élégance du modèle. Le cadran met en scène plusieurs complications horlogères avec l’affichage à 12 heures via un double guichet du jour de la semaine et de la date du jour surmonté par le nom Pequignet et le logo de la marque ; l’indication à 4 heures de la petite seconde ; l’indication à 6 heures de la phase de lune en symétrie parfaite de la petite seconde et enfin, à 8 heures, l’indication de la réserve de marche restante (72 heures garanties en isochronisme). Le cadran présente des chiffres à la typographie assez particulière et plutôt originale qui feront sans doute pencher certains amateurs d’horlogerie pour les modèles Rue Royale qui semblent proposer une harmonie plus fine grâce à d’élégants chiffres romains décalqués. Au dos du boîtier, le fond saphir dévoile le mécanisme du Calibre Royal fabriqué en France et signé Pequignet. Un mouvement plutôt très agréable avec ponts et platine perlés, colimaçonnés et côtes de Genève et une masse oscillante soleillée et rodhiée marquée du Lys Royal…

(*) Pierre-François Duyck
Passionné par la belle horlogerie, Pierre-François Duyck est le co-fondateur du blog horloger MagMontres.fr. Un blog francophone entièrement dédié à l’univers des montres de luxe où l’on peut trouver des tests de montres, des interviews de personnalités, les dernières nouveautés des marques suisses les plus prestigieuses...
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

Paris redevient royal avec une Pequignet au poignet

Relancée en 2012 par Laurent Katz, Pequignet est une manufacture horlogère française fondée en 1973 par Emile Pequignet qui dispose de son propre mouvement, le « calibre royal », un mouvement conçu, prototypé, contrôlé et assemblé dans le laboratoire de haute horlogerie Pequignet à Morteau, dans le Jura. La marque se positionne comme « une vraie marque horlogère » avec, pour sa gamm...