Leader

Réunion

Pas facile de prendre de vraies vacances !

18 sep 2013 | PAR La rédaction | N°278

Nous avons pu enfin lâcher prise, nous ressourcer, faire du sport, pratiquer le farniente les doigts en éventail, ne rien faire à l’ombre, profiter de notre famille et de nos amis et… continuer à bosser.

Combien d’entre vous ont véritablement coupé les ponts avec leur bureau ? Déconnectez- vous vraiment pendant vos vacances ? Lors de l’une de ses dernières enquêtes internationales (*), le cabinet Robert Half a demandé aux managers de vingt pays combien de temps ils passaient à consulter leurs e-mails en dehors de leurs heures de travail. Toutes réponses confondues, cette durée semble plutôt raisonnable : 20% y consacrent trente à quarante-quatre minutes par jour, 19% entre une heure et une heure et demie, puis 12% de dix à vingt minutes. À y regarder de plus près, c’est à Hong-Kong que les managers y consacrent le plus de temps (entre une à près de deux heures chaque jour pour 43% d’entre eux). Les plus raisonnables seraient- ils les managers suisses ? Ces derniers déclarent consulter les e-mails entre dix et vingt minutes par jour à distance, pas plus. Et il y a mieux encore : 32% des managers en Allemagne, 31% à Dubaï, 27% en Nouvelle-Zélande, 23% en Irlande, 22% en Italie et 21% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis ne se connectent pas à distance pour consulter leurs e-mails ! En France, 22% des managers consacrent entre une heure et une heure trente à la consultation quotidienne des e-mails en de hors des heures de travail, 20% d’entre eux entre trente et quarante-cinq minutes, 12% d’entre eux entre une heure trente et deux heures.

En vacances, organisez votre déconnexion !

Bien sûr, au quotidien, les ordinateurs portables et PDA simplifient votre vie de manager. Mais attention de ne pas en devenir totalement « accros » ! Une étude, publiée par Experteer en octobre 2012, montre que 49,5% des cadres français emportent leur smart phone en vacances, 20,5% leur tablette et environ 50% leur ordinateur. Plus de 75% consultent ainsi leurs e-mails professionnels. Vous n’êtes pas indispensable. Votre entreprise va-t-elle réellement s’arrêter de tourner en votre absence ? Si la réponse est oui, vous avez donc choisi un moment inopportun pour partir en vacances ou vous avez bâclé leur préparation en négligeant une nécessaire délégation de vos missions. Si la réponse est non, lâchez prise et buvez frais à Saint Tropez !…

Préparation, préparation, préparation

Des vacances préparées vous tranquilliseront et éviteront votre culpabilisation. Est-ce que vos collaborateurs seront à la hauteur ? Vont-ils réussir sans vous ? Cette préparation évitera un stress au quotidien pendant vos vacances et un retour catastrophique qui fera disparaître en un temps record tous les bienfaits de cette période de repos. Organisez donc une réunion avec votre équipe spécifiquement pour préparer votre absence. Cette réunion vous permettra de faire un point sur les dossiers en cours non finalisés. Vous imaginerez avec vos collaborateurs les différentes hypothèses de l’évolution de ces dossiers et définirez ensemble la marche à suivre et les décisions à prendre au gré de la survenance des hypothèses ainsi définies. Vous définirez également au cours de cette réunion le périmètre des missions déléguées et l’identité du collaborateur qui sera le relais de l’ensemble de vos contacts pendant votre absence. Vous informerez vos contacts et vous leur communiquerez les coordonnées de votre « relais ». Vous veillerez à définir des objectifs spécifiques à chacun pour la période considérée. Vous définirez enfin les règles du jeu : qu’est-ce qu’une urgence, priorisation des échanges par e-mails, le cas échéant une « fenêtre » de disponibilité quotidienne (au gré de votre actualité professionnelle) et la définition d’un rendez-vous téléphonique hebdomadaire… ou une absence totale de contact. Avant de partir, informez tous vos contacts internes et externes de votre absence. N’oubliez pas de programmer votre messagerie également en ce sens. Tentez d’alléger votre dernière semaine en réunions afin de vous préserver du temps pour clôturer les dossiers en cours. Si vous n’avez pas réussi à boucler un dossier avant de partir et qu’il est difficile à déléguer (vraiment ?), gérez le en début de vacances afin d’en être débarrassé et d’avoir l’esprit libre.

Faites confiance à vos collaborateurs !

Profitez de cette période pour faire grandir vos collaborateurs en leur confiant des tâches nouvelles, valorisantes et formatrices. En tant que manager, refusez que votre collaborateur vous dise : « Appelle moi quand tu veux pendant mes vacances, je serai disponible. » Définissez avec lui les mêmes règles de préparation de ses vacances avec l’anticipation du suivi de ses dossiers en cours par un collègue ou par vous (si le dossier ne peut pas attendre son retour). Ne téléphonez pas à vos collaborateurs en vacances toutes les cinq minutes. Laissez les respirer ! Définissez en accord avec chacun la possibilité et les modalités de prise de contact si cas d’urgence. Acceptez qu’ils fassent un trekking au Népal sans aucune possibilité de connexion… Veillez, dans ce cas, à ce qu’ils organisent leur absence avec d’autant plus de rigueur.

Préparez votre retour !

Prendre des vacances est bon pour votre corps et pour votre tête. Vous avez besoin de ces périodes de repos pour tenir la distance et rester lucide. Ne plus avoir la tête dans le guidon vous permettra d’appréhender certains dossiers de façon différente et de trouver des solutions innovantes. Il est tout aussi important pour votre entreprise que vos vacances soient régénératrices. Alors, arrêtez de culpabiliser ! Préparer son retour est également important : le jour J, arrivez plus tôt que tout le monde. Cela vous permettra de gérer votre messagerie tranquillement sans être interrompu. N’oubliez pas qu’il vous sera certainement impossible de tout gérer le jour de votre reprise. Priorisez important et urgent, important et non urgent. Le reste dans le tiroir. Prenez le soin de planifier une réunion de reprise avec vos collaborateurs, du moins avec ceux qui ne sont pas partis en vacances… et de remercier ceux qui ont contribué à la saine gestion des dossiers dont bien entendu votre colla borateur-relais. J’espère que vous avez bien profité de vos vacances. À bientôt les vikings ! Et n’oubliez pas ! : « La joie précède la victoire. »

Alain Dulucq
Ce juriste de formation, a mené pendant douze ans, en France métropolitaine, des missions juridiques et en ressources humaines pour le compte du leader de la grande distribution (juriste, responsable des relations sociales et directeur des ressources humaines...).
Il vient en 2004 à La Réunion pour prendre la direction des res sources humaines d’une PME locale (distribution textile) qu’il quitte fin 2009 pour créer le cabinet « Oxymore Mana gement » afin de mettre au service des entreprises réunion naises son savoir-faire en matière de RH et pour dispenser des formations en management. En parallèle au développement d’« Oxymore Management », Alain Dulucq a assuré, pendant deux ans, la fonction de DRH (à temps partiel) pour le Groupe Chevillard, leader des magasins d’optique à La Réunion. Il se consacre désormais à « 200% » au développement de ses formations. Dans le cadre d’« Oxymore Manage ment », sa raison d’être demeure la découverte et la mise en action des talents de chacun au service de la performance collective. Pour en savoir plus : alaindulucq@yahoo.fr - tél. : 06 92 85 67 69.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Pas facile de prendre de vraies vacances !

Combien d’entre vous ont véritablement coupé les ponts avec leur bureau ? Déconnectez- vous vraiment pendant vos vacances ? Lors de l’une de ses dernières enquêtes internationales (*), le cabinet Robert Half a demandé aux managers de vingt pays combien de temps ils passaient à consulter leurs e-mails en dehors de leurs heures de travail. Toutes réponses confondues, cette durée semble ...