Pascal Hamel : « Les DRH doivent se former en permanence » - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Réunion

Pascal Hamel : « Les DRH doivent se former en permanence »

1 avr 2017 | PAR La rédaction | N°318
« L’ANDRH a pour mission de promouvoir la fonction RH, d’être une force de proposition auprès des institutions nationales et internationales, de stimuler l’innovation professionnelle et de créer de la valeur pour ses adhérents. » DR
Le directeur des ressources humaines (DRH) de la Cilam préside depuis 2011 l’antenne réunionnaise de l’Association nationale des DRH qui existe depuis 1947 et s’implique dans l’évolution d’un métier qui demeure sous pression.

L’Eco austral : Combien de DRH sont-ils membre de l’ANDRH Groupe La Réunion ?
À ce jour, nous comptons exactement 46 adhérents à jour de leur cotisation. De plus, une trentaine de DRH ou RRH, sans être à proprement parlé « membres », participent à nos travaux en fonction des thèmes abordés. 

Quel est l’objectif de l’association ?
L’ANDRH a pour mission de promouvoir la fonction RH, d’être une force de proposition auprès des institutions nationales et internationales, de stimuler l’innovation professionnelle et de créer de la valeur pour ses adhérents. Afin d’anticiper les mutations qui se profilent et de répondre aux besoins de ses membres, l’association pratique une veille permanente. Celle-ci s’appuie à la fois sur la réalisation de ses études, les travaux menés au sein des groupes locaux et des commissions nationales, et sur les événements qu’elle organise pour nourrir la réflexion autour des grandes thématiques RH. Dans une volonté de partage de connaissances, l’ANDRH entretient par ailleurs des relations privilégiées avec bon nombre d’organisations publiques et privées soucieuses, comme elle, de développer l’innovation sociale et la performance économique. Dans une logique d’entraide, l’association accompagne les professionnels des ressources humaines tout au long de leur carrière. L’ANDRH s’engage dans les missions qui respectent ses valeurs : transparence, coopération, ouverture, engagement et indépendance. Son action a ainsi permis, entre autres, la création du label diversité permettant de reconnaître les entreprises et les administrations qui mettent en place des politiques de promotion de la diversité dans leur recrutement et leur gestion des ressources humaines. 

Y’a t-il plus de jeunes aujourd’hui qui s’intéressent à ce métier ?
Effectivement et nous avons créé en 2004 le réseau de correspondants ANDRH Juniors qui permet de répondre aux besoins spécifiques des professionnels de la fonction RH de moins de 35 ans. C’est ici que naissent de nouvelles idées et que se forme le monde de demain. Il s’agit d’offrir aux jeunes professionnels RH un lieu convivial d’échanges de bonnes pratiques au sein des groupes locaux de l’ANDRH, de dynamiser le réseau et de représenter la jeune génération des praticiens RH, de favoriser les échanges intergénérationnels. À La  Réunion, c’est Mme Chloé Makabrou qui depuis un an anime avec brio le Groupe Juniors. 

Comme faire pour optimiser la gestion des ressources humaines dans les petites entreprises qui ne peuvent pas investir dans un poste de DRH ? 
Une des solutions passe par le recours à des cabinets de DRH qui proposent leurs services aux petites entreprises dont la taille ne permet pas la création d’un poste de DRH à temps complet. Sinon, l’embauche de jeunes diplômés en Master 2 (de l’IAE par exemple, mais il existe également d’autres organismes de formation) peut permettre à terme de gérer les RH des petites entreprises. 

Quel partenariat avez-vous développé avec l’IAE ?
L’ANDRH Réunion est intervenue auprès de l’IAE au niveau du contenu de la formation du Master 2 Ressources humaines. Nous avons notamment obtenu que le programme de formation soit renforcé sur le module « paye ». Nous présentons chaque année aux étudiants de l’IAE les grands projets de l’ANDRH pour l’année à venir. Nous collaborons cette année avec l’IAE à une étude sur les pratiques RH, l’implication et la qualité de vie au travail sur notre territoire. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Pascal Hamel : « Les DRH doivent se former en permanence »

L’Eco austral : Combien de DRH sont-ils membre de l’ANDRH Groupe La Réunion ? À ce jour, nous comptons exactement 46 adhérents à jour de leur cotisation. De plus, une trentaine de DRH ou RRH, sans être à proprement parlé « membres », participent à nos travaux en fonction des thèmes abordés. Quel est l’objectif de l’association ? L’ANDRH a pour mission de promouvoir la foncti...