PAUVRETÉ ET MONDIALISATION - Billet - Ecoaustral.com

Le billet

Monde

PAUVRETÉ ET MONDIALISATION

18 Jan 2017 | PAR Alain Foulon

Trois milliards de personnes dans le monde gagnent moins de 2 dollars par jour (cf. Banque mondiale). C’est dire si la mondialisation et l’ouverture des économies sont loin d’avoir réglé le problème de la pauvreté. De même d’ailleurs que l’étatisme et l’aide au développement. Il est illusoire également de croire que l’immigration est une solution car les pays considérés comme « riches » sont bien incapables d’accueillir tous ces pauvres. Sans oublier qu’elle favorise la fuite des cerveaux, ce qui n’est pas un service rendu aux PMA (Pays les moins avancés). La solution consiste plutôt à soutenir le co-développement en mobilisant les diasporas et en les incitant à investir dans leur pays d’origine pour soutenir l’entrepreneuriat. Des TPE et PME dynamiques sont le meilleur remède contre la pauvreté. Pour parler plus précisément de l’Afrique, celle-ci doit sortir d’une « paresse intellectuelle » suscitée par les ressources naturelles et l’aide au développement. C’est l’avis de Kingsley Chiedu Moghalu, ancien vice-président de la banque centrale nigériane, qui analyse sans complaisance la situation des économies africaines qui souffrent d’un pétrole à bas prix. Entrepreneuriat et diversification sont des maîtres mots et peuvent profiter de la mondialisation qui n’est en soi ni bonne ni mauvaise. Mais l’Afrique n’en profite pas ou très peu pour le moment. Il est temps qu’elle prenne sa véritable indépendance.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

PAUVRETÉ ET MONDIALISATION

Trois milliards de personnes dans le monde gagnent moins de 2 dollars par jour (cf. Banque mondiale). C’est dire si la mondialisation et l’ouverture des économies sont loin d’avoir réglé le problème de la pauvreté. De même d’ailleurs que l’étatisme et l’aide au développement. Il est illusoire également de croire que l’immigration est une solution car les pays considérés co...