Performance

Maurice

Petredec lance son centre de stockage de GPL

4 mai 2014 | PAR | N°285
Le terminal ultra moderne offre une capacité totale de 15 000 tonnes métriques. - Davidsen Arnachellum
 Pour l’opérateur du Golf persique, qui gère entre 15% et 20% du trafic mondial de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et se trouve aussi présent à La Réunion, il s’agit de fournir la région proche.

L’investissement se monte à 42 millions de dollars pour ce terminal ultra moderne d’une capacité totale de 15 000 tonnes métriques qui offre à Maurice une réserve équivalente à trois mois de consommation. Petredec achète son gaz à plus de 70 fournisseurs et le fournit à plus de 110 clients à travers le monde, notamment en Amérique du Nord et du Sud, en Australie, en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes. C’est à partir de ce terminal que Petredec fournira du gaz à la State Trading Corporation (STC), organisme para-public qui distribue aux compagnies pétrolières locales les 65 000 tonnes métriques que le pays consomme annuellement. Mais Petredec compte aussi utiliser le centre de Mer Rouge – à Port-Louis - pour réexporter du GPL vers des marchés de la région, tels que La Réunion, Mayotte, les Seychelles, Madagascar et l’Afrique de l’Est.
« L’Afrique de l’Est et l’océan Indien sont des marchés extrêmement importants pour Petredec. Et ce terminal nous aidera à être plus compétitifs dans la région », souligne Nathalie Venis, directrice régionale de Petredec. À la tête d’une équipe de dix personnes, elle s’est jointe à Petredec en juillet 2008, assurant la gestion des opérations à La Réunion. Depuis début 2012, elle occupe les fonctions de responsable régionale (sud de l’océan Indien) de l’opérateur mondial.

La sécurité est le maître mot dans ce type d’installation. C’est pourquoi le terminal de Petredec à Mer Rouge compte un système d’arrosage automatique des réservoirs à l’eau de mer. Le centre a été construit à la pointe de Mer Rouge pour l’éloigner au maximum de Port-Louis en cas de fuite. Le bâtiment administratif fait dos aux réservoirs pour protéger ses occupants en cas d’incendie. Des lasers et des capteurs sont installés autour des réservoirs pour détecter la moindre fuite de gaz. Une jetée située à proximité peut accueillir les plus gros transporteurs de GPL dont la capacité est de l’ordre de 84 000 mètres cubes. Petredec a commandé 12 navires de ce type. L’entreprise compte une trentaine d’années d’expérience dans la logistique liée au GPL. Elle fournit plus de 10 millions de tonnes de GPL (propane et butane liquides) annuellement et contrôle une flotte de plus d’une cinquantaine de transporteurs.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Petredec lance son centre de stockage de GPL

L’investissement se monte à 42 millions de dollars pour ce terminal ultra moderne d’une capacité totale de 15 000 tonnes métriques qui offre à Maurice une réserve équivalente à trois mois de consommation. Petredec achète son gaz à plus de 70 fournisseurs et le fournit à plus de 110 clients à travers le monde, notamment en Amérique du Nord et du Sud, en Australie, en Europe, en Afr...