Performance

Réunion

Placidom Océan Indien dans l’externalisation de la gestion RH

1 avr 2016 | PAR La rédaction | N°307
Florence Del Bel Belluz, directrice de Placidom Océan Indien : « Nous avons la chance d’avoir une consultante en recrutement qui est psychologue du travail. » Philippe Stéphant

Suite à la décision de Manpower France, en 2013, de céder ses activités en Outre-mer, c’est le groupe GPMJ, de l’homme d’affaires antillais Pierre Marie-Joseph, qui a repris son réseau d’agences, l’exploitant sous l’enseigne Placidom. Employant un millier de collaborateurs aux Antilles, dans les services aux entreprises et dans l’industrie, GPMJ ambitionne désormais d’étendre certaines activités en Guyane et dans l’océan Indien.
« Nous gérons trois agences à La Réunion et une quatrième entité, pour les activités de recrutement, intégrée à notre siège du Port », précise Florence Del Bel Belluz, directrice de Placidom Océan Indien. Depuis 2005, les acteurs du travail temporaire peuvent assurer des missions de recrutement pour les entreprises. Une nouvelle activité qui a dopé leur croissance, à près de 25% en France métropolitaine. « Ce n’est pas le cas à La Réunion, analyse Florence Del Bel Belluz. Nous sommes aujourd’hui treize opérateurs, mais le taux de recours au travail temporaire est de 2% des emplois contre 5% en Métropole. » Cette spécialité est aussi une externalisation de la gestion des ressources humaines qui prend en charge l’intégralité de la prestation. « Notre cœur de métier est un travail de partenariat étroit, permettant de connaître l’entreprise et ses besoins. Nous répondons aux questions sociales et juridiques. Nous finançons beaucoup de formations, assurant aussi de l’ingénierie et nous rétribuons les salariés pendant ces formations. » Quelque 30% du travail temporaire s’effectue dans le BTP, 13% dans le commerce de détail, 10% dans l’agroalimentaire et 10% dans le secteur du transport et de l’entreposage.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Placidom Océan Indien dans l’externalisation de la gestion RH

Suite à la décision de Manpower France, en 2013, de céder ses activités en Outre-mer, c’est le groupe GPMJ, de l’homme d’affaires antillais Pierre Marie-Joseph, qui a repris son réseau d’agences, l’exploitant sous l’enseigne Placidom. Employant un millier de collaborateurs aux Antilles, dans les services aux entreprises et dans l’industrie, GPMJ ambitionne désormais d’étendr...