Performance

Réunion

Pourquoi avoir peur de l'électrique ?

1 aoû 2019 | PAR Ignace de Witte | N°342
Qui a déjà vu un client choisir une voiture en fonction du nombre de litres de carburant qui entre dans le réservoir ? Pourtant, c’est ce à quoi on assiste en ce qui concerne les voitures électriques : la première question que pose le client concerne systématiquement l’autonomie. Pourquoi ?

La mobilité électrique n’est pas encore entrée dans les mœurs. Nombreux sont les automobilistes qui ne font jamais le plein de leur réservoir, qui mettent simplement  20 euros de carburant et qui ne tombent absolument jamais en panne. Curieusement, les mêmes automobilistes paniquent littéralement quand il s’agit d’une voiture électrique, se faisant des scénarios catastrophes pas possibles. Ils n’ont tout simplement pas assimilé qu’ils vont recharger à leur domicile, aussi facilement qu’ils rechargent aujourd’hui leur téléphone. 
Ces automobilistes, pour se rassurer, veulent une autonomie démesurée par rapport à leur utilisation réelle. Selon une étude sur les déplacements, les Réunionnais effectuent en moyenne 25 km chaque jour pour se rendre à leur travail et un tour complet de l’île fait moins de 250 km. Environ un millier de voitures électriques roulent actuellement sur l’île et nous n’avons pas connaissance d’une seule panne sèche, tous les utilisateurs nous disent au contraire qu’avec l’habitude ils n’ont même pas besoin de recharger tous les jours. On en vient à se demander si le débat à propos du manque de bornes publiques n’est pas un faux débat, attisé par des gens qui ne roulent pas en électrique ! La réalité est que, pour certains gros rouleurs, il est effectivement nécessaire de pouvoir recharger en dehors du domicile. 
En outre, tout le monde n’a pas la possibilité d’installer une « wall-box » chez lui, c’est parfois compliqué quand on est simple locataire d’un appartement par exemple. Il faut donc un réseau de points de recharge qui couvre toute l’île. À ce sujet, il faut savoir qu’il y a déjà une centaine de prises de recharges publiques installées (103 exactement), à comparer avec les 150 stations-services que compte notre île (mais qui disposent chacune de plusieurs pompes). On peut donc déjà rouler en électrique sans craindre la panne sèche. Mais ce sera évidemment plus confortable psychologiquement quand le réseau de bornes de recharges sera plus étoffé, comme c’est prévu dans le PPE (Plan pluriannuel de l’énergie).

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Pourquoi avoir peur de l'électrique ?

La mobilité électrique n’est pas encore entrée dans les mœurs. Nombreux sont les automobilistes qui ne font jamais le plein de leur réservoir, qui mettent simplement  20 euros de carburant et qui ne tombent absolument jamais en panne. Curieusement, les mêmes automobilistes paniquent littéralement quand il s’agit d’une voiture électrique, se faisant des scénarios catastrophes pas po...