Le billet

Ukraine

POUTINE GAGNANT

23 aoû 2014 | PAR Alain Foulon

Le président russe vient de marquer un nouveau point avec l’entrée sur le territoire ukrainien de son convoi humanitaire et l’incapacité de Kiev à éliminer le mouvement séparatiste. Une fois encore, les rodomontades de Bruxelles et de Washington n’auront pas servi à grand chose. Il apparaît clairement que depuis le début de cette partie d’échecs, l’avantage est à Vladimir Poutine. Il a pu annexer la Crimée, dont plus personne ne parle, et mettre un frein à l’expansion de l’Europe de l’Ouest et des Etats-Unis dans cette partie du monde. Face à lui, une Union européenne asexuée et des Américains qui n’iront pas jusqu’au conflit direct. Le dirigeant russe a pour lui d’être populaire dans son pays où il profite d’un courant patriotique. Ce qui n’est pas le cas d’un François Hollande, par exemple. D’ailleurs, quels sont les jeunes Européens de l’Ouest qui voudraient aller mourir pour Kiev ? En revanche, bon nombre de jeunes Russes sont sans doute prêts à aller combattre pour leurs frères russophones d’Ukraine et certains le font déjà. Toute la différence est là.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Ukraine

POUTINE GAGNANT

Le président russe vient de marquer un nouveau point avec l’entrée sur le territoire ukrainien de son convoi humanitaire et l’incapacité de Kiev à éliminer le mouvement séparatiste. Une fois encore, les rodomontades de Bruxelles et de Washington n’auront pas servi à grand chose. Il apparaît clairement que depuis le début de cette partie d’échecs, l’avantage est à Vladimir Pout...