Performance

Afrique

Premier investissement de Proparco dans une Fintech pour développer les prêts digitaux

1 sep 2018 | PAR La rédaction | N°332
La majorité des clients actuels de JUMO accèdent au crédit formel pour la première fois (81 % des clients tanzaniens et 77 % des clients zambiens déclarent n’avoir jamais obtenu de prêt formel auparavant). Stocklib/Andriy Popov
Proparco a pris en avril 2018 une participation de 3 millions de dollars dans JUMO, une start-up qui propose aux personnes non ou sous-bancarisées d’accéder à des services financiers grâce à leur téléphone portable.

JUMO propose à ses clients de souscrire à des prêts et des produits d’épargne depuis leur téléphone portable. La Fintech a développé un algorithme de credit scoring qui aide les personnes à estimer leur solvabilité et ainsi à accéder à des financements à des coûts très limités.
Rien qu’en 2017, la start-up a accordé 12,2 millions de dollars de prêts à ses clients. JUMO opère aujourd’hui sur le continent africain (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Zambie et Ghana) et a récemment lancé ses activités en Asie (Pakistan).
Sensible aux principes de protection de la clientèle, la start-up a mis en place un comité d’éthique qui évalue, de manière indépendante, le respect des bonnes pratiques. L’entreprise a par ailleurs collaboré avec des organisations telles que The Smart Campaign pour adapter les standards de protection de la clientèle aux services financiers digitaux, en mettant notamment l’accent sur les aspects de confidentialité des données. En 2017, la Fondation MasterCard a désigné JUMO comme l’entreprise proposant des services financiers et travaillant avec des clients à faibles revenus dans les marchés émergents la plus client-centric. 

Soutenir l’inclusion financière à grande échelle

La majorité des clients actuels de JUMO ne disposent que de très faibles revenus (80% des clients tanzaniens vivent avec moins de 4 dollars par jour) et accèdent au crédit formel pour la première fois (81 % des clients tanzaniens et 77 % des clients zambiens déclarent n’avoir jamais obtenu de prêt formel auparavant).
Les services financiers numériques peuvent donc être l’une des solutions pour répondre à la pénurie d’offre bancaire traditionnelle, souvent coûteuse et inadaptée aux besoins d’une grande partie de la population vivant dans les pays émergents.
Avec cette prise de participation de 3 millions de dollars, Proparco soutiendra la croissance de JUMO et contribuera au développement de l’inclusion financière des populations souvent exclues du système bancaire formel, notamment les micro-entrepreuneurs du secteur informel qui représentent deux tiers des clients de la start-up. Au-delà, ce financement contribuera à améliorer leurs conditions de vie. Les emprunteurs faisant usage de leur prêt pour couvrir des frais urgents et investir dans leur entreprise, ce projet contribuera à leur autonomisation financière.
Enfin, le projet appuie la création et le maintien d’emplois aussi bien au sein de JUMO qu’indirectement, au sein du secteur privé informel, en soutenant l’emploi des entrepreneurs et de leurs employés. 

Protection des clients et transparence

Pour Grégory Clemente, directeur général de Proparco, « cet investissement dans JUMO, qui est également notre premier investissement direct dans une Fintech, constitue un prolongement naturel de notre action en faveur de l’inclusion financière, à travers les institutions de microfinance, le crédit aux PME et aujourd’hui via le digital. Grâce au téléphone portable, ce projet permettra de toucher un plus grand nombre de personnes et des géographies beaucoup plus diversifiées ». Pour Andrew Watkins-Ball, fondateur et directeur général de JUMO, « maintenant que nous avons fait la preuve de notre Business Model, nous nous préparons à passer à une autre étape et à développer la plus grande et la moins chère des plates-formes proposant des services financiers dans les pays émergents.  Avec Proparco, nous avons à nos côtés un investisseur qui comprend la complexité de nos marchés et qui est engagé dans les mêmes impératifs de qualité, tels que la protection des clients et la transparence ».

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

Premier investissement de Proparco dans une Fintech pour développer les prêts digitaux

JUMO propose à ses clients de souscrire à des prêts et des produits d’épargne depuis leur téléphone portable. La Fintech a développé un algorithme de credit scoring qui aide les personnes à estimer leur solvabilité et ainsi à accéder à des financements à des coûts très limités. Rien qu’en 2017, la start-up a accordé 12,2 millions de dollars de prêts à ses clients. JUMO opè...