Performance

Océan Indien

Présentation du nouveau câble régional sous-marin à très haut débit, Metiss

20 déc 2016 | PAR La rédaction
Ce projet qui fédère des grands opérateurs privés du secteur des télécommunications des pays membres de la COI bénéficiera du soutien de l’Union européenne et de l’Agence française de développement (AFD). - DA
Le projet METISS, pour MElting poT Indianoceanic Submarine System, a été officiellement présenté, le 15 décembre, au secrétariat général de la Commission de l’océan Indien (COI) .


Emtel et CEB FiberNET Co Ltd de Maurice, Blueline et Telma de Madagascar, et Canal + Telecom, SRR (SFR Réunion), Telco OI (Only) et Zeop de La Réunion sont les membres du consortium METISS qui installera un câble à très haut débit reliant Maurice, La Réunion et Madagascar à l’Afrique du Sud d’ici 2018. Cette infrastructure, d’une longueur d’environ 3 500 km, améliorera significativement les capacités de connexion de l’Indianocéanie. 
Pour Madi Hamada, Secrétaire général de la COI,  le câble METISS participera à l’émergence d’une « nouvelle donne économique dans une société numérique et intelligente ». Il a également rappelé le rôle de facilitateur de la COI qui a plaidé pour l’amélioration de la connectivité régionale et a accompagné la structuration du projet. 
Patrick Pisal-Hamida, président du comité de pilotage de METISS et directeur général du groupe Telma, a souligné la contribution du cable METISS à la croissance comme à l’amélioration des services publics. 
Ce projet d’infrastructure numérique, qui est estimé au coût de 75 millions d’euros, bénéficie notamment du soutien de l’Union européenne et de l’Agence française de développement. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Présentation du nouveau câble régional sous-marin à très haut débit, Metiss

 Emtel et CEB FiberNET Co Ltd de Maurice, Blueline et Telma de Madagascar, et Canal + Telecom, SRR (SFR Réunion), Telco OI (Only) et Zeop de La Réunion sont les membres du consortium METISS qui installera un câble à très haut débit reliant Maurice, La Réunion et Madagascar à l’Afrique du Sud d’ici 2018. Cette infrastructure, d’une longueur d’environ 3 500 km, améliorera signifi...