Performance

Maurice

Présentation générale de Maurice

1 fév 2018 | PAR La rédaction | N°326
La République de Maurice est composée de quatre îles principales : Maurice, Rodrigues, Agaléga et St Brandon. L'île Maurice revendique également la souveraineté sur l'île de Tromelin (contentieux avec la France) et l'archipel des Chagos (contentieux territorial avec les États-Unis et la Grande-Bretagne). Stocklib/Peter Hermes Furian
Histoire, peuplement, culture, géographie, climat, systèmes politique, juridique, de santé et éducatif, niveau de vie, population, systèmes bancaire, financier et douanier… Autant d’éléments pour mieux appréhender un pays qui fête ses 50 ans d’indépendance en 2018.

Maurice est une démocratie stable. Des élections libres y sont régulièrement organisées et les droits de l'Homme respectés. La Banque mondiale classe Maurice parmi la quinzaine d’économies qui sont passées de la catégorie « faibles revenus » à celles de « revenus moyens ». Maurice fait donc partie d’un groupe restreint de pays qui sont sortis de la pauvreté en moins de trente ans. 

HISTOIRE, PEUPLEMENT ET CULTURE

La découverte de Maurice a été attribuée en 1547 à un navigateur portugais. Si l’île a sûrement été visitée avant cette date, elle n’aura pas été habitée. Elle sera donc peuplée, au fur et à mesure depuis cette date par les colons européens, les esclaves malgaches et africains, les travailleurs indiens et des commerçants indiens et chinois. Le visage de Maurice a donc évolué au fil des siècles. 
Cette histoire particulière explique la grande mixité ethnique et culturelle de Maurice. Toutefois et contrairement à des informations erronées, qui circulent et qui deviennent au fil du temps quasiment des vérités, on ne connaît pas vraiment la répartition actuelle de la population. Tout simplement parce que le dernier recensement où la question de l'identité ethnique et religieuse a été posée de façon implicite date de 1972. Il y a 46 ans ! Il est bien sûr possible de croiser les données économiques, sociologiques et surtout religieuses, mais il est impossible d'avoir des chiffres arrêtés. Il est probable qu'une grande part de la population mauricienne ait des origines plus ou moins fortes asiatiques et en particulier du sous-contient indien... Les confessions religieuses sont également diverses. Selon les derniers chiffres, l’hindouisme était la religion de 48 % de la population, le christianisme de près de 32 % et l’islam de près de 17 %. Mais il est possible que ces chiffres ne correspondent plus à la réalité de 2018. Le sujet demeure sensible puisqu’il a une dimension politique…

IL N’EXISTE PAS DE LANGUE OFFICIELLE

Les colonisations successives par la France, puis par la Grande-Bretagne, ont permis aux Mauriciens d’hériter d’un multilinguisme qui est aujourd’hui un de leurs atouts. Mais contrairement aux idées reçues, il n'y a pas de langue officielle à Maurice. La Constitution mauricienne, loi suprême de l'État, n'en fait nulle part mention. L’anglais est de facto, mais pas de « de jure » (de droit), la langue « traditionnelle » de l'administration. La maitrise (suffisante) de cet idiome est même l'un des critères pour devenir député. Le français, qui est aussi accepté et reconnu par l’administration publique, est la première langue utilisée dans les médias écrits et parlés. Mais il n'est la langue principale que pour seulement 3,4 % des foyers. Quant au créole, langue qui pendant longtemps n'a pas eu status, il est de fait la langue nationale de Maurice au sens où il est le médium le plus parlé dans les foyers mauriciens (80,5 %). Une partie de la population parle également le bhojpuri (12,1 %). Ces chiffres ne sont pas exaustifs car beaucoup de Mauriciens sont en fait pluri-lingues. Il est d'ailleurs assez fréquent qu'un interlocuteur commence une phrase en français, la poursuive en anglais, puis la termine en créole. Cette situation peut dérouter quelqu'un qui ne connaît pas le contexte mauricien.

CLIMAT ET GÉOGRAPHIE

Située au sud-ouest de l’océan Indien, Maurice se situe à 2 300 km des côtes orientales de l’Afrique et à 230 km de l’île de La Réunion avec laquelle elle forme, avec Rodrigues, l’archipel des Mascareignes. La République de Maurice est composée de quatre îles principales : Maurice, Rodrigues, Agaléga et St Brandon. L'île revendique également la souveraineté sur l'île de Tromelin (contentieux avec la France) et l'archipel des Chagos (contentieux territorial avec les États-Unis et la Grande-Bretagne). Ces questions, qui font consensus national trans-part (ce qui est rare dans l'île), n'empêchent pas Port-Louis d'entretenir des relations très cordiales avec les États sus-mentionnés. La superficie de la République mauricienne est de 2 040 km² (dont 1 865 km² pour l’île Maurice, presque la moitié de la Corse). La capitale de ce micro-État est Port-Louis.
Son climat, souvent humide, est tropical en été (de novembre à mai, températures comprises entre 30°C et 35°C) et subtropical en hiver (de 19°C à 20°C). Le décalage horaire avec la France est de + 3 heures entre novembre et mars et de + 2 heures entre avril et octobre.

UN SYSTÈME POLITIQUE D’INSPIRATION BRITANNIQUE

Maurice se voit accorder l’indépendance par la Grande-Bretagne, le 12 mars 1968, et elle devient une République en 1992. La République de Maurice fonctionne avec un régime parlementaire inspiré du modèle britannique dit Westminster. Le pouvoir exécutif est entre les mains du Premier ministre, tandis que le chef de l'État - le (la) président(e) de la République - dispose de pouvoirs limités. Le Parlement comporte une seule assemblée de 70 députés élus pour cinq ans dont 62 directement élus au suffrage universel dans 21 circonscriptions (20 circonscriptions pour Maurice et 1 pour Rodrigues). Les huit autres sont issus d'un système assez complexe, dit de « best losers », qui a été conçu à l'indépendance pour « protéger et assurer une représentativité équitable et politique des ethnies (à Maurice, on parle de communautés) dites minoritaires ». Le paradoxe est que le « calcul » pour assurer cette représentativité se base sur le dernier recensement de 1972 qui prenait en compte les questions ethniques... L'Assemblée nationale « élit » (désigne) le (la) candidat(e) présenté(e) sur recommandation du Premier ministre) au poste de président(e) de la République. Le chef du gouvernement, qui détient la majorité parlementaire aux élections législatives, est nommé par le (la) chef de l'État. Il préside le Conseil des ministres et est responsable devant le Parlement (Assemblée nationale). Actuellement, l’alliance « LEPEP » est au pouvoir. Elle est composée essentiellement du MSM (Mouvement socialiste militant) dont est issu le Premier ministre actuel, Pravind Jugnauth, le ML (Muvman Liberater) et l’OPR (Organisation du peuple rodriguais). Les principaux partis d’opposition sont le PTr (Parti Travailliste), le PMSD (Parti mauricien social démocrate) et le MMM (Mouvement militant mauricien). 
Depuis le 5 juin 2015, la présidente de la République de Maurice est Ameenah Gurib-Fakim (1).

UN SYSTÈME JURIDIQUE INSPIRÉ PAR LA FRANCE ET LA GRANDE-BRETAGNE

Malgré la prise de possession de l’île Maurice par les Britanniques en 1810, ce sont le Code civil français de 1804 ainsi que de nombreuses dispositions du Code pénal et du Code du commerce qui sont appliqués à Maurice depuis le début du XIXe siècle. Ces codes sont interprétés par les juridictions mauriciennes à la lumière de la doctrine et de la jurisprudence française. Toutefois, un certain nombre de lois britanniques, ou d’inspiration britannique, ont été graduellement intégrées au droit mauricien. Ainsi, l’influence britannique a été sensible notamment dans la procédure et l’organisation judiciaires qui sont pratiquement calquées sur le modèle britannique. La Constitution mauricienne sanctuarise la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. 
Le système judiciaire mauricien est indépendant. Il se compose des cours de justice et tribunaux suivants : La Cour suprême (la plus haute juridiction) (2), la Cour intermédiaire, la Cour industrielle (compétente en matière de litiges entre employeurs et salariés), les Cours de districts (découpage de l'île en 10 districts), la Cour de Rodrigues et la Cour des cautions (3).

LE SYSTÈME DE SANTÉ

Le système de santé est basé sur un secteur public gratuit (soins de médecine, chirurgie et médicaments) et un secteur privé payant. Les médecins y sont généralement de bon niveau, mais avec des différences notables. Il est ainsi conseillé, avant de choisir un praticien, de se renseigner sur ses références et son expérience. Il est également possible de se rendre rapidement à La Réunion où se trouvent plusieurs centres hospitaliers et des cliniques privées. À noter l’intention du gouvernement mauricien de promouvoir le tourisme médical. Celui-ci demeure encore balbutiant mais a commencé à émerger dans la chirurgie plastique, les implants de cheveux et les soins dentaires. 
Les hôpitaux publics dépendent du Ministry of Social Security, National Solidarity and Senior Citizens Welfare and Reform Institutions. Les soins y sont gratuits pour tous mais l'attente pour la prise en charge peut être longue, les établissements étant surchargés.
Les cliniques privées sont payantes. La CFE (Caisse des Français de l’étranger) a passé des accords avec les principales cliniques privées. Plus de renseignements sur le site www.cfe.fr.
L’île Maurice dispose de plusieurs centres spécialisés (notamment en cardiologie et soins dentaires) et des laboratoires d’analyses médicales et de radiologie. Ces laboratoires réalisent notamment les examens qui sont requis pour demander un permis de travail ou de résidence. Certains examens (dépistage HIV, radio pulmonaire…) doivent être obligatoirement réalisés à Maurice (4).

LE SYSTÈME ÉDUCATIF

Le taux d’alphabétisation de la population est de 90 %. Quant au niveau de la scolarisation, il est aussi très élevé avec 97 % des enfants scolarisés en primaire et 72 % en secondaire. La scolarisation est obligatoire et gratuite à partir du primaire (5 ans) et jusqu'à l'âge de 16 ans.
Le nombre de Mauriciens continuant leurs études en cycle supérieur ne cesse de progresser. Le système éducatif utilise principalement comme médium d’enseignement l'anglais, mais le français est également usité. Le système avec l'anglais prévaut dans la plus grande partie des établissements, privés ou publics. Ainsi, les jeunes possèdent plutôt une bonne maitrise de l’anglais et du français. 
Les établissements scolaires sont divisés en trois grandes catégories: les écoles gouvernementales, les écoles confessionnelles et les écoles privées, payantes. Elles utilisent principalement l'anglais ou le français. L'enseignement français à Maurice est dispensé dans cinq établissements reconnus par le ministère français de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Trois de ces établissements sont conventionnés par l’Agence pour l'enseignement français à l'étranger (école/collège/lycée La Bourdonnais à Curepipe, école/collège et lycée des Mascareignes à Moka, école et collège du Nord à Mapou). Certains établissements mauriciens délivrent des formations en français ainsi que des diplômes français ou reconnus par le ministère français de l’Éducation, aux niveaux secondaire et supérieur. Plus de renseignements sur les formations supérieures : www.tec.mu (5).
 

Répartition de la population en 2015
Le nombre de plus de 65 ans devrait avoir doublé dans moins de trente ans. Source : Statistics Mauritius


 
Evolution des naissances
Source : Statistics Mauritius

LA TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE EST ACHEVÉE

En 2016, la population de la République de Maurice a été estimée à 1 263 500 habitants. Elle a connu une croissance quasiment nulle entre 2015 et 2016 et continue à vieillir. L’espérance de vie est de 78 ans pour les femmes et de 71 ans pour les hommes. Les moins de 19 ans représentaient 27 % de la population en 2015 et représenteront, d’après les projections du Bureau central des statistiques, 19 % en 2035, alors que les plus de 65 ans passeront de 9 % à 20 % de la population. La faible natalité est la raison principale de ce vieillissement. Le taux de natalité à Maurice décroît régulièrement depuis 40 ans et se situe à 1,34 (nombre de naissances par femme), soit plus bas que la moyenne européenne alors que le taux de mortalité infantile reste assez élevé, soit 10,4 pour mille naissances. On peut dire que Maurice est une exception sur le continent africain en ayant achevé sa transition démographique. 
 

Répartition de la population en 2035
Source : Statistics Mauritius
 

UN NIVEAU DE VIE ENCORE FAIBLE

En 2012, date du dernier recensement, le nombre de ménages était estimé à 341 000. La taille moyenne des foyers mauriciens continue de diminuer : en 2012, elle est de 3,5 individus par foyer. Le revenu mensuel moyen par ménage était estimé en 2012 à 29 360 roupies, soit environ 750 euros par mois. 44,4 % des ménages ont un revenu mensuel inférieur à 20 000 roupies, soit environ 500 euros par mois. La moyenne cache d’importantes disparités puisque 20 % des ménages les plus aisés disposent de 50 % des revenus totaux alors que 20 % des ménages les plus pauvres ne se partagent que 5 % des revenus totaux. Toutefois, l’analyse du coefficient de Gini montre que Maurice est proche des pays européens en terme de répartition des revenus., Les dépenses moyennes par ménage s'élèvent à 23 930 roupies (600 euros) par mois. Les postes de dépense les plus importants restent l’alimentation, suivie par le transport, l’énergie, l’alcool et le tabac. Les postes de dépenses en forte croissance sont la santé et l’éducation.
 

Revenus mensuels des ménages
Source : Statistics Mauritius
 

LE SYSTÈME BANCAIRE ET FINANCIER

La Banque de Maurice est la banque centrale du pays. Elle est chargée de réguler le secteur bancaire. Le secteur financier non bancaire, incluant l'activité offshore, est régi par la Financial Services Commission ou FSC (Commission des services financiers). Fin 2017, on recensait pas moins de 20 banques dont deux qui, à elles seules, occupaient environ les deux tiers du marché domestique : The Mauritius Commercial Bank (MCB) et The State Bank of Mauritius (SBM). On peut citer également Barclays Bank, HSBC, Bank One, Banque des Mascareignes (seule banque française), AfrAsia Bank et Maubank. Plusieurs petites banques ont vu le jour ces dernières années et développent leur activité à l’international en raison de l’étroitesse du marché local. Pour ouvrir un compte bancaire en tant que particulier, les banques mauriciennes demandent une preuve d'identité, une copie du permis de travail (si ouverture d’un compte bancaire résident), une preuve de résidence et une lettre de référence bancaire. Pour les non résidents, une immatriculation fiscale est exigée. L’île Maurice est également dotée depuis 1989 d'une bourse - lire à ce sujet notre article page 58. (6) 

LE SYSTÈME DOUANIER

La structure des tarifs douaniers est basée sur la convention internationale de l'Organisation mondiale des douanes (principe d'harmonisation internationale des systèmes douaniers, par exemple en termes de codification et de classification). Une TVA, taxe sur la valeur ajoutée, de 15 % est applicable sur les biens importés sur le territoire mauricien. Cette TVA est payable sur le montant total de la valeur des biens, incluant le droit de douane relatif au bien importé, le fret et les coûts d'assurance associés à l'importation.
Méthode de dédouanement des marchandises importées : l'entreprise doit être enregistrée à la douane avant tout dédouanement des marchandises, l'enregistrement peut s'effectuer par le biais d'un intermédiaire agréé ; l’identifiant fiscal (Tax Account Number ou TAN) de la société est requis pour l'enregistrement ; une déclaration en douane (déclaration d'entrée) pour toute importation doit être déposée par voie électronique par un intermédiaire agréé. Les tarifs et droits de douane, la liste des biens contrôlés nécessitant un permis des autorités locales ainsi que celle des biens interdits à l'importation sont consultables sur le site http://www.mra.gov.mu. (7) 

(1) Sources : http://www.mfe.org  et  http://www.govmu.org.
(2) La préservation des droits et libertés fondamentales est assurée par la possibilité d’appel des décisions de la Cour Suprême au Judicial Committee (comité judiciaire) du Privy Council (Conseil Privé) du Royaume-Uni à Londres, siégeant comme Cour d’appel en dernière instance. La Cour suprême siège également en Court of Equity. Les principes d’équité existant sous le Common Law de l'Angleterre et du Pays de Galles sont ainsi accessibles par le biais de la Cour suprême. De plus, les juges en Chambre (ou juges des référés) peuvent entendre les affaires considérées comme urgentes. 
(3) Source : http://www.govmu.org et https://supremecourt.govmu.org /SitePages/HomePage.aspx.(4) Numéros utiles : SAMU : 114  - Ambulances privées : 118 (Darné), 132 (Wellkin)…
(5) La liste des établissements français est consultable sur le site http://www.aefe.fr et http://www.ambafrance-mu.org. Pour obtenir des informations sur le système éducatif mauricien, consulter le site de la République de Maurice : http://www.govmu.org.
(6) http://www.mba.mu/, http://www.investmauritius.com et https://www.fscmauritius.org/en.
(7) Sources : http://www.mra.gov.mu et http://www.mcci.org.

LES DATES CLÉS
1958 : Instauration du suffrage universel
1968 : Adoption d'une Constitution  
12 mars 1968 : Déclaration d’indépendance. Sir Seewoosagur Ramgoolam, chef du Parti travailliste, devient Chef du gouvernement (Premier ministre).
12 mars 1992 : Maurice accède au statut de république. L'île reste membre du Commonwealth mais ne relève plus de la Couronne britannique. 
RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE VACCINATIONS

Hépatite A, Hépatite B et Typhoïde : absence de recommandation de vac-cination par le ministère mauricien de la Santé. Toutefois, l’Institut Pasteur les recommande, surtout en cas de séjour prolongé. 
Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs en provenance d'un pays où existe un risque de transmission de cette maladie (voir la liste des pays concernés sur le site du ministère mauricien de la Santé).
PRÉVENTION DU PALUDISME
Compte tenu du très faible risque de transmission, un traitement préventif n’est pas recommandé, mais il reste indispensable de pouvoir consulter en urgence en cas de fièvre pendant le séjour et dans les mois qui suivent le retour. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Présentation générale de Maurice

Maurice est une démocratie stable. Des élections libres y sont régulièrement organisées et les droits de l'Homme respectés. La Banque mondiale classe Maurice parmi la quinzaine d’économies qui sont passées de la catégorie « faibles revenus » à celles de « revenus moyens ». Maurice fait donc partie d’un groupe restreint de pays qui sont sortis de la pauvreté en moins de trente a...