Performance

Afrique

Projet Simba : Facebook veut câbler l’Afrique

10 avr 2019 | PAR La rédaction
Ce nouveau câble devrait permettre à l’Afrique de profiter pleinement du haut débit alors que certaines régions du continent sont encore mal connectées ou pas connectées du tout. - DR
Un projet pharaonique qui permettrait à Facebook de conquérir un marché d’1,2 milliard d'Africains ?

C’est ce que laisse filtrer le Wall Street Journal qui annonce dans son édition du 7 avril 2019 qu’un câble sous-marin qui encerclerait l’Afrique serait actuellement à l’étude à Menlo Park, Californie, siège de Facebook. Il devrait permettre à l’Afrique de profiter pleinement du haut débit alors que certaines régions du continent sont encore mal connectées ou pas connectées du tout. Tout cela au conditionnel, car aucun accord n’a encore été signé pour l’installation de ce câble géant, précise le Wall Street Journal qui se réfère à des « sources proches du dossier » mais va jusqu’à livrer le nom du projet :  Simba (lion en swahili). L’intérêt  stratégique saute aux yeux : misant sur une forte croissance africaine dans les années à venir, Mark Zuckerberg, le P-DG de Facebook, entend se créer un large vivier d’utilisateurs et gagner ainsi en puissance face à la concurrence.

Connexions toujours plus performantes 

Un projet qui semble faire écho à celui tout aussi ambitieux de Google, annoncé en juillet 2018 : relier les États-Unis à la France par un nouveau câble sous-marin (le dernier remonte à plus de 15 ans), long de 6 600 km et dont la mise en service est prévue fin 2020. Baptisé Dunant, ce projet qui garantira des connexions toujours plus performantes, est le fruit d’un partenariat entre Google et Orange, ce dernier en qualité de responsable de la partie française du câble (l’opérateur de télécommunications assurera la construction et l'exploitation de la station d'atterrissement sur la côte atlantique française et fournira les liaisons terrestres en France). 
En ce qui concerne le câble Simba, il devrait atterrir sur plusieurs plages d’Afrique de l’Est, de l’Ouest et du Nord. Il parachèverait de gros investissements déjà consentis par Facebook sur le continent africain, comme le réseau de bornes d’accès Internet haut débit sans fil déployé au Ghana, au Kenya, au Nigeria et en Tanzanie. À suivre de près.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

Projet Simba : Facebook veut câbler l’Afrique

C’est ce que laisse filtrer le Wall Street Journal qui annonce dans son édition du 7 avril 2019 qu’un câble sous-marin qui encerclerait l’Afrique serait actuellement à l’étude à Menlo Park, Californie, siège de Facebook. Il devrait permettre à l’Afrique de profiter pleinement du haut débit alors que certaines régions du continent sont encore mal connectées ou pas connectées du...