Performance

Madagascar

QMM fera l’objet d’un audit financier et opérationnel

19 nov 2019 | PAR Solofonjatovo Ranaivo

La société QIT Madagascar Minerals (QMM) fera l’objet d’un audit spécial. C’est la décision prise lors du conseil des ministres du mercredi 20 novembre dernier, suite aux rapports effectués par le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidinarivo Ravokatra, sur la collaboration avec cette société. À noter que l’État malgache est actionnaire à hauteur de 20 % dans cette compagnie minière qui opère à Fort-Dauphin, à l’extrême sud de l’île, depuis 1998. 
En plus de la finance et des opérations, cet audit concernera également l’administration de cette société. En effet, selon le communiqué du Conseil des ministres, des questions s’étaient posées quant aux bénéfices concrètes que la Nation ait pu tirer de ces 21 ans d’implantation de cette filiale du Rio Tinto Group à Madagascar. Au mois d’août de cette année, la plateforme des organisations de la société civile avait déjà réclamé une enquête spéciale sur les impacts de la présence de cette compagnie dans la localité où elle est implantée. Entre autres points saillants, cette plateforme avait et continuer à réclamer des évaluations sur l’exportation d’ilménite et de mozanite, les ristournes pour la région Anosy et la commune de Taolagnaro…
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

QMM fera l’objet d’un audit financier et opérationnel

La société QIT Madagascar Minerals (QMM) fera l’objet d’un audit spécial. C’est la décision prise lors du conseil des ministres du mercredi 20 novembre dernier, suite aux rapports effectués par le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidinarivo Ravokatra, sur la collaboration avec cette société. À noter que l’État malgache est actionnaire à hauteur de 20 % dans cet...