ID

Madagascar

Quel privé va-t-il entrer dans le capital d’Air Madagascar ?

28 oct 2016 | PAR La rédaction
En attendant l’arrivée d’un partenaire stratégique, la compagnie nationale malgache a dû réduire ses effectifs de 30% en l’espace de neuf mois. DR


La compagnie nationale annonce que quatorze entreprises auraient manifesté leur intérêt, mais elle reste très discrète sur leur identité. On sait déjà qu’Air Austral n’en fait pas partie. D’ailleurs, les choses ont changé depuis l’annonce d’une éventuelle privatisation. Si, au départ, l’État semblait accepter de perdre la majorité, il a été stipulé par la suite qu’il conserverait 51% du capital et qu’un partenaire stratégique serait le bienvenu à hauteur de 49%. Une information confirmée par le directeur général de la compagnie, le Canadien Gilles Filiatreault, lors du salon Top Résa qui s’est tenu à Paris du 20 au 23 septembre. Des négociations seraient en cours et l’on ne devrait pas en connaître l’issue avant février 2017. Il ne semble pas que de grosses pointures de l’aérien, comme les compagnies du Golfe, aient manifesté leur intérêt. Pour la bonne raison que les règles du jeu ne seraient pas très claires. Si une compagnie peut très bien accepter que l’État demeure majoritaire, elle n’investira que si elle dispose de toutes les manettes, les pleins pouvoirs en quelque sort. C’est le cas, par exemple, avec Air Seychelles où Etihad, la compagnie d’Abu Dhabi, est aux commandes. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Quel privé va-t-il entrer dans le capital d’Air Madagascar ?

 La compagnie nationale annonce que quatorze entreprises auraient manifesté leur intérêt, mais elle reste très discrète sur leur identité. On sait déjà qu’Air Austral n’en fait pas partie. D’ailleurs, les choses ont changé depuis l’annonce d’une éventuelle privatisation. Si, au départ, l’État semblait accepter de perdre la majorité, il a été stipulé par la suite qu...