Racisme II ou le sanglot de l'Homme Blanc - Billet - Ecoaustral.com

Le billet

Chine/Inde

Racisme II ou le sanglot de l'Homme Blanc

19 juin 2016 | PAR Jean-Michel Durand
Alors que la polémique de la non sélection de Karim Benzema avait fait la Une de la presse française et européenne, certains parlant de racisme institutionnalisé, peu de temps avant deux informations ont provoqué un tollé en Afrique. Deux informations, qui bien que différentes dans la forme, posent des questions de fond. 

Ainsi, une récente « publicité » chinoise démontre la perception qu'ont les Chinois des Africains. Dans ce spot, une lessive transforme un ouvrier africain, noir de surcroit, en un Chinois propre comme un sou neuf... Cette publicité, digne d'une réclame du XIX ème siècle, a fait le buzz sur le net. 
Plus tragique, cette information relatant l’assassinat ou plutôt le lynchage d'un jeune enseignant congolais dans la capitale indienne, ce crime a provoqué une crise diplomatique. Les ambassadeurs africains en poste en Inde ont menacé de ne pas participer aux célébrations de l’Africa Day qui ont eu lieu fin mai. Car selon RFI, les attaques contre les ressortissants africains sont fréquentes en Inde comme par exemple celle de ces étudiants gabonais et burkinabè attaqués dans le métro de la capitale fédérale en 2014.
L'essayiste français Pascal Bruckner avait écrit, en 1983, Le Sanglot de l'homme blanc, où il critiquait « l’auto-culpabilisation à bon compte de la gauche tiers-mondiste ». 
Les deux puissances asiatiques, qui ont de grandes ambitions en Afrique s'appuyant sur le fait de n'avoir jamais eu de passé colonial, se DOIVENT de repenser leurs relations avec les citoyens africains, au risque de graves disconvenues... surtout à l'heure d'Internet.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Chine/Inde

Racisme II ou le sanglot de l'Homme Blanc

Alors que la polémique de la non sélection de Karim Benzema avait fait la Une de la presse française et européenne, certains parlant de racisme institutionnalisé, peu de temps avant deux informations ont provoqué un tollé en Afrique. Deux informations, qui bien que différentes dans la forme, posent des questions de fond.  Ainsi, une récente « publicité » chinoise démon...