Leader

Réunion

Radj Koytcha, partenaire financier du chef d’entreprise

Entrepreneur dans l’âme, Radj Koytcha prête également main-forte à son père, ancien chirurgien, dans le cadre des missions humanitaires à Madagascar. Guillaume Foulon
Le gestionnaire de patrimoine de 48 ans a fondé le cabinet Koytcha Conseil à Saint-Denis, il y a 20 ans. Toujours en quête de nouvelles réalisations et à l’affût de nouveaux marchés, de La Réunion aux États-Unis en passant par la Métropole.

« Mon métier est très diversifié, je ne fais jamais la même chose, et je rencontre des clients de tous horizons. » Radj Koytcha fait tourner son entreprise familiale depuis deux décennies et les projets continuent d’affluer. Avec l’Apicap, société parisienne de capital investissement qui a lancé son cinquième FIP (Fonds d’investissement de proximité) sur l’île, il vient de créer le FPCI Entrepreneurs 974, un fonds professionnel de capital investissement destiné à financer les opérations de haut de bilan des entreprises réunionnaises : il sera doté de 12 à 15 millions d’euros par des investisseurs locaux. 
Le cabinet est aussi promoteur et marchand de biens avec la réalisation de 3 000 m2 de bureaux à L’Éperon, 1 000 m2 à La Possession qui seront livrés en 2019, ou encore d’un lotissement dans le quartier Crève-Cœur, à Saint-Paul. « Ce sont des opportunités de terrain qui nous amènent à explorer ce métier », précise Radj Koytcha, né à Rouen d’une mère normande et d’un père réunionnais, aux origines indiennes et malgaches. 

UNE APPROCHE TRANSVERSALE DU CONSEIL

L’entrepreneur a fait une partie de ses (longues) études à La Réunion (maîtrise de sciences économiques en 1991), puis en Métropole (maîtrise de finance à Montpellier en 1992, école de commerce à l’EM Lyon en 1994, DES de gestion de patrimoine à Clermont-Ferrand en 2001). Son cœur de métier, c’est la gestion de patrimoine des chefs d’entreprise de TPE/PME avec un modèle qui se veut atypique, une approche transversale du conseil : « Nous avons 300 clients abonnés qui paient des honoraires pour un suivi fiscal et patrimonial. Nous vendons également des produits financiers à un portefeuille de 1 000 clients réunionnais », détaille le cogérant avec son frère Kouresh et son cousin Salim de la société à responsabilité limitée (Sarl). Elle compte 20 salariés et réalise 3 millions d’euros de chiffre d’affaires hors activité de promotion immobilière en 2017. 
Après une première expérience d’investissements immobiliers en Nouvelle-Calédonie, Radj Koytcha a tourné le regard vers les États-Unis où il est implanté depuis 2014, en Floride, au Texas et à New York, avec de l’investissement immobilier classique, mais aussi dans des murs d’écoles semi-publiques : « Un marché intéressant en Floride compte tenu de l’explosion démographique et économique de cet État », précise l’expert. 

DES ÉTATS-UNIS À PARIS

Sur New York, il est partie prenante dans la co-promotion d’habitations à loyers modérés « rent stabilized » transformées pour le « free market ». Par ailleurs, la famille Koytcha s’est lancée dans la construction de maisons ultramodernes, des villas de luxe sur Miami, à La Hacienda, pour répondre à une demande du marché. En Métropole, outre les investissements immobiliers en Région parisienne et en Savoie, le chef d’entreprise voit se dessiner un immense potentiel avec la mégalopole en construction autour de Paris : « C’est le plus gros projet de mégalopole au monde qui sera réalisé d’ici à 2030, avec 68 nouvelles gares, 6 milliards d’euros d’investissements, pour ne citer que ces deux chiffres. Nous serons attentifs à toutes les opportunités de foncier. » Toujours en appétence de nouvelles missions, l’ancien triathlète, père de trois enfants de 22, 17 et 14 ans, est depuis l’an dernier président de la commission Financement et fiscalité au sein du Medef (Mouvement des entreprises de France). Son challenge ? Intervenir sur tout ce qui touche à la fiscalité et réfléchir aux alternatives possibles pour préparer au mieux les évolutions fiscales.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Radj Koytcha, partenaire financier du chef d’entreprise

« Mon métier est très diversifié, je ne fais jamais la même chose, et je rencontre des clients de tous horizons. » Radj Koytcha fait tourner son entreprise familiale depuis deux décennies et les projets continuent d’affluer. Avec l’Apicap, société parisienne de capital investissement qui a lancé son cinquième FIP (Fonds d’investissement de proximité) sur l’île, il vient d...