Happy Few

Réunion

Range Rover Evoque : plus qu’un repoudrage

1 mai 2016 | PAR Gilles Michel | N°308
C’est sur le plan mécanique que le restylage de cet Evoque s’est principalement focalisé avec une offre moteur majoritairement revu
Depuis son lancement en 2011, l’audace esthétique a payé puisqu’un Land Rover sur trois vendu dans le monde est un Evoque. C’est dire l’importance de ce modèle pour la marque britannique, qui ne compte pas se laisser distancer par la concurrence.


En 2011, le monde découvrait le Range Rover Evoque et son design audacieux, presque intégralement repris du « concept car » LRX présenté à Détroit en 2008. Cinq ans plus tard, pour cette mise à niveau, pas de révolution stylistique. L’Evoque séduit toujours autant, alors seuls quelques détails ont été revus. Ainsi, le pare-chocs gagne des entrées d’air plus larges avec de nouvelles grilles. Les phares et feux arrière présentent une nouvelle signature lumineuse. Enfin, le choix des jantes a été étendu. À l’intérieur non plus, pas de révolution : on note des sièges redessinés (avec fonction massage en option, une pre mière sur le segment) et un combiné d’instrumentation modifié. L’en semble respire la qualité tant au niveau de la finition que du choix des matériaux. L’Evoque garde son habitacle agréable à l’œil et faisant très coupé, avec sa planche de bord inclinée et sa très large console centrale. C’est à ce niveau qu’on retrouve la principale nouveauté, à savoir le tout nouveau système multimédia avec écran tactile de 8 pouces. 
 

Le choix des jantes a été étendu.
Le choix des jantes a été étendu.
 

UNE NOUVELLE GAMME DE MOTEURS

C’est finalement sur le plan mécanique que le restylage de cet Evoque s’est principalement focalisé, puisque l’offre moteur est majoritairement revue. Du côté diesel, les moteurs d’origine Ford cèdent leur place à une toute nouvelle gamme de moteurs 100% maison, déjà vue notamment chez Jaguar, et se composant de deux niveaux de puissance, 150 cv - aussi disponible en traction - et 180 cv, associés à la boîte mécanique 6 rapports ou automatique 9 rapports. Land Rover annonce des consommations en baisse de 18% en moyenne et des émissions de CO2 à partir de 109g/km. Du côté de l’essence, rien ne change avec toujours le même 2,0 l turbo Ecoboost de 240 cv et 340 Nm associé forcément à la transmission intégrale et à la boîte automatique. Celui-ci n’est disponible que sur commande spéciale à La Réunion. 
Le châssis a aussi été révisé pour davantage d’efficacité sur route. Mais l’Evoque est avant tout un Land Rover et se doit d’être à l’aise en dehors du bitume. Il reçoit donc maintenant le All-Terrain Progress Control (ATPC), un système qui rappelle dans son fonctionnement un régulateur de vitesse mais appliqué à la progression sur des terrains accidentés. Il peut être réglé de 1,8 à 30 km/h et se charge ensuite de l’accélérateur et du frein, ne laissant au conducteur que la responsabilité de la direction. 
 

À l’intérieur, on note des sièges redessinés et un combiné d’instrumentation modifié
À l’intérieur, on note des sièges redessinés et un combiné d’instrumentation modifié
 

UNE SÉRIE SPÉCIALE AUTOBIOGRAPHY

Enfin, cette nouvelle cuvée d’Evoque reçoit une mise à jour de ses équipements de sécurité, comme le freinage d’urgence autonome, les projecteurs adaptatifs à LEDs, l’alerte de franchissement de ligne avec correction de la trajectoire ou la détection de la somnolence. Disponible chez Kolors Automobiles, à La Réunion, à partir de 44 900 euros, le Range Rover Evoque propose une mise à niveau intéressante et gomme au passage l’un de ses principaux défauts qui était le manque de sobriété de ses motorisations. Tout en haut de la gamme, une série spéciale Autobiography, suréquipée, est disponible sur commande. De quoi faire tourner les têtes pour encore bien longtemps et préparer l’arrivée du spectaculaire - et non moins désirable - Evoque cabriolet
 

 pare-chocs gagne des entrées d’air plus larges avec de nouvelles grilles.
 Le pare-chocs gagne des entrées d’air plus larges avec de nouvelles grilles.
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Range Rover Evoque : plus qu’un repoudrage

 En 2011, le monde découvrait le Range Rover Evoque et son design audacieux, presque intégralement repris du « concept car » LRX présenté à Détroit en 2008. Cinq ans plus tard, pour cette mise à niveau, pas de révolution stylistique. L’Evoque séduit toujours autant, alors seuls quelques détails ont été revus. Ainsi, le pare-chocs gagne des entrées d’air plus larges avec...