Green

Océan Indien

Ravate et Thomson Energy s’associent sur le marché du photovoltaïque résidentiel

13 mai 2014 | PAR Philippe Stéphant
Abdoullah Ravate (à gauche), directeur général du groupe Ravate, et Romain Vernet, directeur général de Thomson Energy. « L’autoconsommation photovoltaïque représente l’avenir en termes de production d’énergie renouvelable par les particuliers. » - Philippe Stéphant

Thomson Energy s’allie au groupe réunionnais pour développer le marché du photovoltaïque en autoconsommation. Une solution qui préserve de la hausse des tarifs de l’électricité.  

Le groupe réunionnais Ravate, spécialiste de l’équipement de la maison et des matériaux de construction, a présenté une solution de centrale photovoltaïque pour l’autoconsommation qu’il commence à commercialiser aussi à Maurice, aux Seychelles, et dans la zone océan Indien. «  L’autoconsommation photovoltaïque représente l’avenir en termes de production d’énergie renouvelable par les particuliers. La rentabilité du dispositif ne dépend plus d’un tarif de rachat de l’électricité par un gestionnaire de réseau, mais repose sur la disparition du coût de la consommation d’électricité, commente Abdoullah Ravate, directeur général du groupe. Cette technologie est désormais suffisamment mature pour en faire bénéficier les particuliers.  » Ravate est devenu partenaire de Thomson Energy, qui a développé un ensemble de kits photovoltaïques résidentiels. Cette société est une branche de Technicolor SA, le nouveau nom du groupe Thomson depuis 2001, et est dédiée aux énergies renouvelables. «  Nous lançons officiellement le partenariat exclusif entre Thomson et Ravate concernant tous les produits des énergies renouvelables, pour rendre tout son dynamisme à un secteur qui a beaucoup souffert, ces dernières années, sur le marché français, déclare Romain Vernet, directeur général de Thomson Energy.  » Les produits de la marque sont assemblés à partir de composants européens à 90 % et sont produits en France. «  Puisque 70 % des emplois sont créés sur la filière aval, en dehors de nos activités en propre, c’est une grande part de l’économie locale que nous entendons dynamiser, ajoute Romain Vernet.  » 


Un nouveau modèle économique, fondé sur la rentabilité propre du produit


Le kit photovoltaïque visant l’autoproduction, comprenant une armoire intelligente de gestion de l’autoconsommation, de la taille d’un réfrigérateur, batteries de stockage incluses, est couplé à une offre clé-en-main d’un autre partenaire réunionnais, Solar Electric Océan Indien. Le solariste, qui assure l’installation des kits photovoltaïques, est un fabricant et installateur français de solutions solaires implanté dans l’outremer depuis une dizaine d’années. À La Réunion, les particuliers optant pour une solution d’autoproduction bénéficient d’une aide de la Région Réunion atteignant 6  000 euros pour une installation avec stockage d’énergie. Ce qui permet à un foyer réunionnais de s’équiper pour environ 11  000 euros, après déduction de cette aide. La Réunion fait exception, parmi les territoires insulaires de l’Océan Indien, puisque le prix de vente de l’électricité y est aligné sur celui de la France métropolitaine, par un système de péréquation tarifaire. Le coût de production y est néanmoins double de celui que paye le consommateur réunionnais. Comme sur les îles voisines, l’électricité d’origine photovoltaïque atteint la parité en coût réel avec les productions utilisant les énergies fossiles. «  Le développement durable du secteur impose, à mon sens, un nouveau modèle économique, désormais fondé essentiellement sur la rentabilité propre du produit mis en place, insiste Abdoullah Ravate. Notre ambition est de commercialiser 300 kits en 2014, et de créer ainsi de 20 à 25 emplois.  » L’installation est néanmoins raccordée au réseau électrique insulaire, dont elle renforce le maillage et la sécurité globale, bénéficiant de son appoint de fourniture énergétique. Le groupe Ravate, avec un chiffre d’affaires de 285 millions d’euros, appartient aux 20 premières entreprises de l’océan Indien. Il est déjà partenaire, depuis plusieurs années, d’un leader français du photovoltaïque, depuis la création d’Urbasolar océan Indien, entité destinée au marché professionnel, et gère une vingtaine de centrales photovoltaïques industrielles.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Ravate et Thomson Energy s’associent sur le marché du photovoltaïque résidentiel

Le groupe réunionnais Ravate, spécialiste de l’équipement de la maison et des matériaux de construction, a présenté une solution de centrale photovoltaïque pour l’autoconsommation qu’il commence à commercialiser aussi à Maurice, aux Seychelles, et dans la zone océan Indien. «  L’autoconsommation photovoltaïque représente l’avenir en termes de production d’énergie renouve...